Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTRE PAUL BÉGIN REÇOIT POSITIVEMENT LE RAPPORT FINAL DU COMITÉ DE BASSIN DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE

Sainte-Marie, le 12 septembre 2000 – Le ministre de l’Environnement, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de la Capitale Nationale, M. Paul Bégin, a livré ses premiers commentaires sur le rapport final de la deuxième phase de l’expérience pilote de gestion intégrée de l’eau par bassin versant que lui a remis aujourd’hui, à Sainte-Marie, le président du Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC), monsieur Pierre-Maurice Vachon.

« Je suis heureux de constater que le COBARIC a su encore relever le défi de la concertation et de la représentativité de tous les secteurs concernés par la gestion de l’eau du bassin de la rivière Chaudière . L’approche de gestion par bassin versant se fonde sur le respect du concept d’intégration et, à cet égard, le rapport me semble riche de propositions » a déclaré le ministre Bégin.

De plus, le ministre a mentionné que plusieurs points du rapport vont dans le même sens que le Cadre d’orientation sur la gestion de l’eau rendu public en juin dernier. Le ministre a souligné entre autres l’aspect de la gestion durable et intégrée de la ressource du bassin versant, de même que l’importance d’associer l’ensemble des usagers au processus de gestion des cours d’eau.

Quant à la création de comités de bassin et à la mise en œuvre de schémas directeurs de l’eau, le ministre a convenu d’en analyser les impacts et les modalités d’application au cours des prochains mois dans le cadre des travaux découlant de l’élaboration de la politique de l’eau.

Enfin, parmi les autres recommandations contenues dans le rapport, il en est une relative à l’application prioritaire au fleuve Saint-Laurent et à ses principaux tributaires du nouveau mode de gestion intégrée de l’eau à l’échelle des bassins versants. À ce propos, le ministre a déclaré vouloir envisager sérieusement cette option puisqu’elle rejoint intimement l’objectif de la future politique de l’eau. Celle-ci visera à donner un statut vraiment particulier au Saint-Laurent, ce fleuve qui a modelé notre histoire et influencera notre avenir.

- 30 -

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
Tél.: (418) 521-3911
 

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017