Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Premier projet dans le cadre de la Phase II du programme Revi-Sols

LA VILLE DE SAINT-ÉMILE REÇOIT 115 000 $ DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT

Québec, le 18 décembre 2000 – Le ministre de l’Environnement, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Paul Bégin, a annoncé aujourd’hui en compagnie du député de Chauveau et premier Vice-président de l’Assemblée nationale, M. Raymond Brouillet et du maire de St-Émile, M. Renaud Auclair, l’octroi par le ministère de l’Environnement d’une subvention de 115 000 $ à la Ville de Saint-Émile, au nord de Québec.

Le projet de Saint-Émile est le premier à être accepté dans le cadre de la phase II du programme Revi-Sols, qui vise à favoriser la réhabilitation des terrains contaminés en milieu urbain et, ainsi, à assurer la protection de la santé des citoyens, à réduire l’étalement urbain et à accroître l’activité économique.

La subvention accordée permettra à la Ville de Saint-Émile de consolider la vocation résidentielle de la rue Moffet, où des travaux seront réalisés sur une superficie de 2 258 m2, afin d’y excaver des sols contaminés par des produits pétroliers, des métaux et des matières résiduelles, et de les remplacer par des sols propres. La subvention du ministère de l’Environnement représente 50 % du coût total des travaux, qui est estimé à 230 000 $.

Une fois les travaux de réhabilitation réalisés, la Ville de Saint-Émile pourra vendre les terrains restaurés, où seront érigées des constructions résidentielles d’une valeur globale d’environ 330 000 $, et ainsi mieux utiliser les infrastructures municipales existantes, réseaux d’aqueduc et d’égout.

« Le partenariat que génère le programme Revi-Sols entre une municipalité et le ministère de l'Environnement s'avère une formule gagnante à tout point de vue, puisqu’il permet la récupération de terrains contaminés et leur affectation à des usages résidentiel, commercial ou industriel. Revi-Sols stimulera la revitalisation du tissu urbain de Saint-Émile, qui en tirera des avantages économiques évidents, tout en réglant un problème environnemental qui perdurait depuis quatre ans », a précisé le ministre Bégin.

Pour sa part, le député de Chauveau, M. Raymond Brouillet, s’est montré particulièrement fier que Saint-Émile bénéficie de la première subvention versée par le programme Revi-Sols à l’extérieur des villes de Québec et Montréal : « Le programme Revi-Sols est taillé sur mesure pour les municipalités aux prises avec des problèmes de sols contaminés et la Ville de Saint-Émile a fait preuve de leadership en s’inscrivant rapidement à ce programme. Son dynamisme porte fruits aujourd’hui et la qualité de vie qu’on y trouve en sera encore améliorée », a déclaré M. Brouillet.

Rappelons que plus de 700 municipalités sont aux prises au Québec avec des terrains contaminés sur lesquels il est presque impossible de penser à des projets de développement. Dotée d’une enveloppe de 50 millions de dollars, la phase II du programme Revi-Sols leur permet d’intervenir concrètement pour redonner une vocation économique aux terrains présentant un bon potentiel de développement.

Photo disponible

- 30 -

SOURCE :

Christian Sasseville
Direction régionale de la Capitale-Nationale
Ministère de l’Environnement
Tél. : (418) 386-8000, poste 230
Cellulaire : (418) 386-7110
 

POUR INFORMATION :

Caroline Drouin
Attachée de presse du
ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911
 

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017