Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTRE BÉGIN INAUGURE LE CONGRÈS DES VILLES D'HIVER

Québec, le 31 janvier 2001- Sous le thème « Les changements climatiques, un défi planétaire » le ministre de l’Environnement, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de la Capitale Nationale, Monsieur Paul Bégin, a prononcé ce matin la conférence d’ouverture du deuxième Congrès des villes d’hiver qui se déroule au Centre des congrès de Québec jusqu’au 2 février.

Décrivant certains effets du réchauffement climatique sous les hautes latitudes de l’hémisphère Nord, tels que des avalanches, des glissements de terrain, la fonte du pergélisol et l’apparition d’une faune et d’une végétation qu’on trouve habituellement plus au Sud, le ministre a réaffirmé le caractère planétaire du phénomène et la nécessité, pour tous les pays, de travailler ensemble à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La Conférence de La Haye

Après avoir rappelé l’issue regrettable de la récente conférence de La Haye, le ministre Bégin a souligné les efforts qui seront faits dans les mois qui viennent pour trouver des solutions aux divergences des Parties, en vue de la prochaine conférence des Parties qui doit avoir lieu à Bonn, du 21 mai au 1er juin 2001. « D’ici là, a dit le ministre, nous poursuivons les travaux de préparation à la mise en œuvre du Protocole de Kyoto. »

À cet égard, le ministre a souligné les opportunités d’affaires que présentent les mécanismes de flexibilité prévus par le Protocole de Kyoto. Le mécanisme de développement propre, par exemple, qui permettra à un pays industrialisé de venir en aide à un pays en développement tout en générant des crédits d’émissions de gaz à effet de serre à partager entre les deux pays, pourrait ouvrir de nouveaux marchés pour l’expertise québécoise, entre autres en matière d’énergie hydroélectrique et de gestion forestière. Le ministère de l’Environnement compte d’ailleurs organiser prochainement, sous l’égide de l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie, un atelier de travail sur les projets admissibles au mécanisme de développement propre afin de faciliter la mise en œuvre de ce type de projet une fois le Protocole ratifié.

Le Plan d’action québécois sur les changements climatiques

Au Québec, la courbe des émissions générées par le transport montre une augmentation de 20 % de 1991 à 1998, soit tout près de 3 % par année au cours de cette période. Afin de freiner cette hausse et celle prévue dans le camionnage, l’implantation d’un programme permanent et obligatoire d’inspection et d’entretien des véhicules légers et lourds à partir de l’année 2002 offrira un potentiel de réduction des émissions intéressant.

Le ministre Bégin a également réitéré l’intention du gouvernement de donner l’exemple ici au Québec, en augmentant de 20 % l’efficacité énergétique des bâtiments et de la flotte de véhicules dont il a la responsabilité et en favorisant l’utilisation des transports en commun par ses employés.

Ces mesures, ainsi que plusieurs autres énumérées dans le Plan d’action québécois sur les changements climatiques 2000-2002, devraient permettre au Québec d’assumer ses responsabilités dans la lutte contre le réchauffement planétaire.

En terminant, le ministre a invité les congressistes à bien profiter de leur séjour dans la Capitale Nationale et, en particulier, de cette période de réjouissance haute en couleurs qu’est le traditionnel Carnaval de Québec.

-30-

Source :

Caroline Drouin
Attachée de presse
du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911

Pour information :

Louise Hamel, conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 8025
Courriel : louise.hamel@menv.gouv.qc.ca

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017