Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC APPUIE À L’UNANIMITÉ LE PROTOCOLE DE KYOTO

Québec, le 10 avril 2001 — L’impasse créée par la volte-face américaine sur la ratification du Protocole de Kyoto et les tergiversations du gouvernement du Canada ont amené le ministre de l’Environnement, M. André Boisclair, à présenter, conjointement avec l’Opposition, cet après-midi à l’Assemblée nationale, une motion demandant au gouvernement du Canada de réitérer son engagement à respecter les objectifs de réduction des gaz à effet de serre prévus par le Protocole de Kyoto.

« Le gouvernement fédéral doit réaffirmer haut et fort sa volonté de respecter les engagements de réduction des gaz à effet de serre qu’il a pris en signant le Protocole de Kyoto sur les changements climatiques et cesser d’envoyer des signaux contradictoires quant à sa position. Le Québec demande au gouvernement fédéral, comme gestes concrets, de ratifier le Protocole de Kyoto et de mettre en œuvre les mesures qu’il s’est engagé à réaliser dans le cadre du premier plan d’action pancanadien sur les changements climatiques », a indiqué M. Boisclair.

Par cette motion, les membres de l’Assemblée nationale soulèvent l’importance d’une participation plus active du gouvernement fédéral à la relance du processus de négociation sur la mise en œuvre du Protocole. Ce faisant, l’Assemblée nationale réaffirme la détermination du Québec à continuer d’assurer son leadership dans le dossier des changements climatiques. Ce leadership se traduit notamment par des engagements à l’égard de la Convention de Rio dès 1992, par les nombreuses actions qu’il a initiées depuis pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre ainsi que par l’adoption du deuxième Plan d’action québécois sur les changements climatiques en octobre 2000.

« Le Québec est l’un des gouvernements qui a démontré le plus de leadership dans le dossier des changements climatiques. Notre volonté de poursuivre sur cette voie est sans équivoque » a poursuivi le ministre Boisclair. « Afin d’amener une répartition territoriale équitable de l’objectif de réduction de 6 % des gaz à effet de serre, nous escomptons que nos démarches auprès des autres gouvernements au Canada portent fruit. Il est impérieux que cette répartition de l’effort de réduction respecte les choix stratégiques du Québec en matière énergétique puisque, grâce à l’hydroélectricité, nous émettons deux fois moins de gaz à effet de serre par habitant que l’ensemble du Canada », a indiqué le ministre Boisclair.

En terminant, le ministre de l’Environnement a réitéré l’importance de mettre en œuvre rapidement le Protocole de Kyoto pour faire face au réchauffement planétaire. Pour que le Protocole entre en vigueur, il doit être ratifié par 55 pays dont les émissions totales de CO2 représentent au moins 55 % de celles mesurées en 1990. Soulignons qu’à ce jour, le Protocole de Kyoto a été ratifié par 33 pays qui produisent, au total, 1,2 % des émissions de gaz à effet de serre seulement.

- 30 -

SOURCE :

Sylvia Provost
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911
Louise Hamel
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 8025
 

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017