Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC NE DONNERA PAS SUITE AU PROJET DE LIGNE GRAND-BRÛLÉ–VIGNAN

Montréal, le 16 juillet 2001 – Le ministre de l’Environnement, monsieur André Boisclair, et le ministre des Ressources naturelles, monsieur Jacques Brassard, ont indiqué aujourd’hui que le projet de ligne de transport électrique Grand-Brûlé–Vignan ne sera pas autorisé par le gouvernement du Québec. « Cette décision a été prise en raison de la faible acceptabilité sociale du projet et parce que celui-ci ne contribuait pas, de façon significative, à la sécurisation du réseau électrique québécois » ont affirmé les deux ministres.

Ce projet visait à augmenter la sécurité de l’alimentation en électricité au Québec par un bouclage dans la région de l’Outaouais et des Laurentides. Ce dernier consistait à ajouter une source d’alimentation géographiquement distincte pour pallier l’éventualité d’une catastrophe, comme la tempête de verglas de 1998, qui rendrait inopérante la seule ligne d’alimentation électrique à 315 kilovolts dans la région de l’Outaouais, la ligne Chénier–Vignan.

« Le projet de ligne Grand-Brûlé–Vignan a été assujetti à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts environnementaux et a fait l’objet d’un rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) le 7 mars dernier qui concluait qu’il n’était pas essentiel à la sécurisation en électricité de la région de l’Outaouais en plus de soulever une vive opposition au sein des communautés concernées », d’expliquer le ministre Boisclair.

« La production provenant des six centrales existantes d’Hydro-Québec en Outaouais, les diverses améliorations apportées depuis 1998 au réseau de distribution de la Société d’État ainsi que l’interconnexion prévue avec le réseau de l’Ontario permettront d’améliorer la sécurité de l’approvisionnement électrique de la région », de préciser le ministre Boisclair.

Monsieur Brassard a conclu en rappelant que le gouvernement a autorisé la construction d’une interconnexion de 1 250 mégawatts avec le réseau de l’Ontario, dont la mise en service est prévue en décembre 2002. Cette interconnexion permettra d’accroître les sources d’alimentation électrique en provenance du sud-ouest québécois assurant ainsi, au Québec et à l’Ontario, d’améliorer la sécurité d’alimentation mutuelle de leurs réseaux électriques. Cette nouvelle interconnexion sera dotée d’un mécanisme qui offre la possibilité de maintenir la fonction synchrone du poste et d’importer 400 mégawatts en situation d’urgence du réseau de l’Ontario vers le réseau du Québec et vice versa.

- 30 -

SOURCE :

Sylvia Provost
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Tél. : (418) 521-3911
Louise B. Accolas
Attachée de presse
Cabinet du ministre
des Ressources naturelles
Tél : (418) 643-7295

POUR INFORMATION :

Géraldine Bouchard-Vézina
Conseillère en communication
Tél. : (418) 521-3823 poste 4927
François Saint-Jacques
Direction de la planification et des communications
Tél. : (418) 627-8609

    Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017