Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

CRÉATION DE DEUX RÉSERVES ÉCOLOGIQUES EN GASPÉSIE

Mont-Saint-Pierre, le 7 août 2001  –  Lors d’une tournée en Gaspésie, le ministre de l’Environnement, M. André Boisclair, a annoncé que le gouvernement du Québec a créé deux nouvelles réserves écologiques, Mont-Saint-Pierre et Grande-Rivière. Cette décision porte donc à 64 le nombre des réserves écologiques sur l’ensemble du territoire québécois, réseau qui couvre 890 km carrés.

« En créant deux nouvelles réserves écologiques en Gaspésie, le gouvernement répond directement à ses engagements de protéger en priorité les éléments les plus rares et les plus exceptionnels de sa biodiversité », a indiqué le ministre.

La réserve écologique de Mont-Saint-Pierre, d’une superficie de 6,4 km carrés, se trouve dans une extraordinaire vallée glaciaire.

« Quiconque fait le tour de la Gaspésie ne peut manquer d’admirer la beauté saisissante de la vallée du mont Saint-Pierre, encaissée dans la montagne. En préservant les caractéristiques écologiques et géomorphologiques d'une partie de cette vallée, la réserve écologique de Mont-Saint-Pierre jouera un rôle essentiel dans la protection des paysages naturels et dans la sauvegarde de la plus importante colonie d'une plante menacée: l'astragale australe », a indiqué M. Boisclair.

La réserve écologique de la Grande-Rivière est située dans la municipalité régionale de comté du Rocher-Percé, au nord de la municipalité de Grande-Rivière. Elle est la troisième plus importante réserve écologique en superficie au Québec (173 km carrés).

« La création de la réserve écologique de la Grande-Rivière protégera la moitié du cours principal de cette majestueuse rivière et ses affluents, l'ensemble des écosystèmes naturels et six plantes menacées ou vulnérables, dont l'aster d'Anticosti. La création de cette réserve écologique a été rendue possible grâce à un partenariat exceptionnel. Je tiens à remercier chaleureusement de leur contribution à cette réalisation les organismes de la chasse et de la pêche sportives, la MRC, les communautés autochtones et la compagnie Shell Canada qui a accepté de libérer gratuitement ses droits de recherche pétrolière sur ce territoire », a conclu le ministre.

Également présent lors de l’annonce, le député de Gaspé, M. Guy Lelièvre, a indiqué que « la création de deux nouvelles réserves écologiques en Gaspésie, qui s’additionnent aux quatre réserves existantes dans la région, souligne ce que les amateurs de la nature savaient depuis longtemps : la Gaspésie possède une diversité écologique étonnante ».

Le ministre a également rappelé que le statut de « réserve écologique », qui est le plus haut niveau de protection possible au Québec, signifie que toute exploitation du territoire est interdite sur le site, à l’exception des activités scientifiques et d'éducation. « Chaque réserve écologique est un livre de la connaissance sur ce que nous avons de plus précieux au plan écologique et qui ne demande qu'à être lu », a spécifié M. Boisclair.

Des informations détaillées sur l’ensemble des réserves écologiques sont disponibles dans le site Internet du ministère de l’Environnement du Québec (www.menv.gouv.qc.ca).

- 30 –

SOURCE :
 
André Bzdera
Directeur de cabinet adjoint
Cabinet du ministre
Tél. : (418) 521-3911

INFORMATION :
 

André Beaulieu
Direction régionale de la Gaspésie–
Îles-de-la-Madeleine
Tél. : (418) 763-3301, poste 226

    Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017