Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Discussions du Conseil canadien des ministres de l’Environnement (CCME) sur la question des pesticides

LE MINISTRE BOISCLAIR SE RÉJOUIT D'AVOIR SENSIBILISÉ SES COLLÈGUES AU PROBLÈME DES PESTICIDES

Québec, le 25 septembre 2001« Je me réjouis du gain que représentent les négociations que j’ai pu mener pour les Québécoises et les Québécois dans le cadre du Conseil canadien des ministres de l’Environnement sur la question des pesticides. Depuis quelques semaines, nous avons travaillé, de concert avec des partenaires des milieux environnementaux et universitaires, à pousser à l’avant-scène cette question jamais soulevée auparavant. » C’est en ces termes que le ministre de l’Environnement, M. André Boisclair, a exprimé sa satisfaction au terme des discussions qui se sont déroulées à The Pas (Manitoba).

Rappelons qu’à la demande du Québec, l’utilisation abusive des pesticides à des fins esthétiques a été pour la première fois inscrite à l’ordre du jour de la réunion du Conseil des ministres de l’Environnement (CCME). Le ministre Boisclair avait alors invité ses collègues à s’associer au Québec pour demander au gouvernement fédéral d’accélérer le processus d’homologation des biopesticides et de procéder rapidement à la réévaluation des pesticides d’usage domestique. Le Québec souhaitait également une amélioration de la classification et de l’étiquetage des pesticides d’usage domestique.

Le Québec a donc connu un succès sur tous les plans comme en témoigne, selon ce que rapporte le ministre Boisclair, l’extrait du communiqué de presse qui résume le fruit des discussions :

« Les ministres ont discuté de l’utilisation des pesticides à des fins esthétiques, surtout en ce qui à la santé des enfants et à la contamination des eaux souterraines. Le CCME croit qu’une accélération du programme de réévaluation des pesticides existants, de pair avec des mesures encourageant l’utilisation des biopesticides et améliorant l’étiquetage, favorisera la protection de l’environnement et le développement durable dans la lutte antiparasitaire ».

De plus, comme le souhaitait le Québec, le gouvernement fédéral a déposé sa réponse au Rapport du comité permanent de la Chambre des Communes de l’environnement et du développement durable « Les pesticides : un choix judicieux  s’impose pour la santé et l’environnement ».

Par ailleurs, les ministres ont reconnu la nécessité de promouvoir une coopération stratégique entre les ministres de l’Environnement et de la Santé afin d’apporter des solutions aux craintes que soulève l’exposition de jeunes enfants aux polluants environnementaux.

Pour sa part, le ministre Boisclair s’est dit impressionné par l’excellente conférence du docteur Graham W. Chance de l’Institut canadien de la santé, sous le thème « Pourquoi les enfants ne sont pas de petits adultes. Une introduction à l’environnement et à la santé de enfants ».

« Pour le docteur Chance, il apparaît clairement que l’exposition aux contaminants est encore plus problématique pour les enfants. Les différences physiologiques sur le plan du développement, l’immaturité gastro-intestinale ainsi que les activités des jeunes enfants augmentent les risques d’exposition. Je veillerai donc à ce que l’expertise de M. Chance soit prise en compte dans la réflexion que nous amorçons au Québec », indique le ministre Boisclair.

- 30 -

SOURCE :

Emmanuelle Géhin
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Tél. : (418) 521-3911
Louise Barrette
Conseillère en communications
Direction des communications
Tél .: (418) 521-3823, poste 4163

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017