Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

AUTORISATION POUR LE PROJET DE DÉRIVATION PARTIELLE DE LA RIVIÈRE SAULT AUX COCHONS

Québec, le 28 septembre 2001 – Le ministre de l’Environnement, M. André Boisclair, recommande la délivrance d’un certificat d’autorisation en faveur d’Hydro-Québec pour le projet de dérivation partielle de la rivière du Sault aux Cochons, sur le territoire de la Haute-Côte-Nord. Le projet est ainsi accepté conformément à l’article 31.5 de la Loi sur la qualité de l’environnement (L.R.Q., c. Q-2).

En vertu de la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, ce projet a fait l’objet d’une audience publique. Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a déposé son rapport le 18 janvier 2001.

Le projet consiste en la dérivation d’une partie des eaux de la rivière du Sault aux Cochons vers la rivière Lionnet et le réservoir Pipmuacan. La dérivation sera effectuée au moyen d’un canal de dérivation construit dans la partie nord-est du réservoir de Sault aux Cochons à proximité d’une digue déjà existante. L’ouvrage, d’une longueur totale de 105 m, aura une capacité d’évacuation de 110 m³/s. Le débit moyen annuel dérivé sera de l’ordre de 6,5 m³/s. L’ouvrage de dérivation aura comme conséquence la réduction du débit de la rivière du Sault aux Cochons sur un tronçon long de 130 km.

L’examen des documents par le ministère de l’Environnement a permis de conclure que le projet est acceptable sur le plan environnemental, et ce, à certaines conditions. En effet, des mesures d’atténuation et de compensation devront être appliquées afin de limiter les impacts négatifs. Hydro-Québec s’est engagé à maintenir un débit réservé minimum de 1 m³/s s’écoulant du barrage R16. Toutefois, au terme d’une période de suivi sur la production d’omble de fontaine, ce débit pourrait être augmenté et maintenu à 2 m³/s. Cette mesure permettra de limiter les pertes d’habitat d’omble de fontaine et de soutenir les niveaux d’eau nécessaires à la navigation pratiquée par les pêcheurs, les canotiers et les villégiateurs.

Le décret d’autorisation et l’analyse environnementale complète (format PDF, 240 ko) sur ce projet sont disponibles sur le site Internet du ministère de l’Environnement (http://www.menv.gouv.qc.ca).

- 30 -
SOURCE :
Emmanuelle Géhin
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Tél. : (418) 521-3911
Géraldine Bouchard-Vézina
Conseillère en communication
Ministère de l’Environnement
Tél. (418) 521-3823 poste 4927

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017