Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Pollution atmosphérique

LE MINISTRE BOISCLAIR TIENT À SOULIGNER LE LANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION « AIR PUR AU QUÉBEC »

Québec, le 15 octobre 2001 – « Je me réjouis qu’une coalition formée de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, du Collège québécois des médecins de famille et de la Direction de la Santé publique de Montréal-Centre, supportée par la Fondation Suzuki, unissent leurs efforts pour informer la population des risques pour la santé liés à la pollution de l’air », a déclaré ce matin le ministre Boisclair, félicitant le lancement de la campagne de sensibilisation « Air pur au Québec ». Les effets du smog et la lutte contre le réchauffement climatique sont une des préoccupations majeures du gouvernement du Québec.

Dans cette optique, celui-ci adoptait, l’automne dernier, un Plan d’action comprenant 36 mesures destinées à réduire les émissions québécoises de gaz à effet de serre (GES) et à préparer l’adaptation aux changements climatiques. En voici quelques-unes :

  • Un investissement massif a été alloué dans l’amélioration du transport en commun, particulièrement dans la région de Montréal (244 M$ pour 2000-2002).
  • Un programme d’inspection et d’entretien des véhicules automobiles est également à l’étude en vue d’assurer une performance optimale des véhicules en matière d’émissions de gaz à effet de serre.
  • Le gouvernement entend réglementer le captage et le brûlage ou la valorisation des biogaz issus des nouveaux lieux d’enfouissement sanitaire et devrait être adopté prochainement (le méthane est un gaz dont le potentiel de réchauffement est 21 fois plus élevé que le CO2).
  • Le gouvernement du Québec a également entrepris la mise en place d’un programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les bâtiments publics. D’ici 2008, une réduction de 20% des émissions par rapport au niveau de 1990 devrait être atteinte.

« Ces quelques mesures en matières de lutte contre les polluants atmosphériques et les changements climatiques ne sont que les prémisses d’une action plus vigoureuse visant l’amélioration de la santé publique. » a affirmé le ministre de l’environnement qui a également réitéré son encouragement à multiplier les initiatives qui contribuent à la réduction du smog et des émissions de gaz à effet de serre. « L’information du public, en particulier, est primordiale puisque la qualité de l’air dépend en particulier des choix individuels et collectifs que nous faisons en matière de transport, d’énergie et d’aménagement urbain » a-t-il conclu.

- 30 -

SOURCE :

Emmanuelle Géhin
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Tél. (418) 521-3911
Louise Hamel
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823 poste 8025

   Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017