Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTRE BOISCLAIR ANNONCE UNE CONSULTATION SUR L’UTILISATION DES PESTICIDES EN MILIEU URBAIN

Québec, le 25 octobre 2001 - Le ministre de l’Environnement, M. André Boisclair, annonce aujourd’hui la création d’un groupe de réflexion sur les pesticides en milieu urbain.

Présidé par M. Claude Cousineau, député de Bertrand, ce groupe de réflexion mettra à profit l’expertise de M. Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis, et de Mme Francine Ruest-Jutras, mairesse de Drummondville. Dans le rapport qu’il remettra le 28 février 2002, ce groupe fera des recommandations visant à diminuer les risques pour la santé associés à l’utilisation des pesticides en milieu urbain, notamment pour l’entretien des pelouses, l’horticulture ornementale et l’extermination, à réduire la dépendance par rapport à ces produits, à favoriser l’accès à des produits moins nocifs, et à responsabiliser les citoyens.

« Le problème de l’utilisation des pesticides est notamment amplifié parce que les consommateurs ont librement accès aux pesticides d’usage domestique et qu’ils ne disposent que de très peu de produits alternatifs moins nocifs. Ils ont également besoin de plus d’information afin de développer leur tolérance à l’égard des mauvaises herbes et des insectes. De plus, aucune règle ne régit présentement l’étalage des pesticides d’usage domestique. J’ai donc demandé au Groupe Cousineau d’examiner tous les aspects de cette question et d’identifier les avenues de solution qui permettront aux Québécoises et Québécois de diminuer leur dépendance aux pesticides et de faire les choix les plus éclairés pour leur santé et l’environnement », a déclaré le ministre Boisclair.

Dans les prochaines semaines, le Groupe Cousineau procédera à des journées de consultation qui se tiendront notamment à Québec, Montréal et Sherbrooke. En vue de ces consultations, le Groupe Cousineau invitera différents groupes et organismes à partager leur expertise sur cette question. Le Groupe pourra également consulter au besoin tous les experts et intervenants qu’il jugera nécessaire.

Pour le ministre Boisclair, les travaux du Groupe Cousineau s’inscrivent dans une stratégie globale qui comprend notamment l’adoption du Code de gestion des pesticides, lequel régira l’utilisation des pesticides par les titulaires de permis et de certificats ainsi que la vente. Ces travaux s’inscrivent également dans la foulée de la récente décision de la Cour suprême du Canada. Ce jugement, qui confirmait l’esprit de la Loi québécoise sur les pesticides en ce qui a trait au pouvoir des municipalités de légiférer en matière d’utilisation des pesticides sur leur territoire, ravivait également les préoccupations des Québécoises et des Québécois quant aux risques associés aux pesticides en milieu urbain.

De plus, rappelons qu’à la demande du Québec, l’utilisation abusive des pesticides à des fins esthétiques a été pour la première fois inscrite à l’ordre du jour de la réunion du Conseil canadien des ministres de l’Environnement, qui s’est tenue à la fin de septembre dernier au Manitoba. Le ministre Boisclair avait alors sensibilisé ses collègues à l’importance de demander au gouvernement fédéral d’accélérer le processus d’homologation des biopesticides et de procéder rapidement à la réévaluation des pesticides d’usage domestique. Le Québec souhaite, de plus, une amélioration de la classification et de l’étiquetage des pesticides d’usage domestique.

« La santé des Québécoises et des Québécois me tient à cœur. Je veux donc faire en sorte qu’ils puissent disposer des moyens adéquats et de la meilleure information possible pour diminuer leur exposition aux pesticides. À cet égard, j’ai demandé au Groupe Cousineau qu’il prenne notamment en compte dans sa réflexion les risques pour la santé que suscite l’exposition des jeunes enfants à ces polluants », a conclu le ministre Boisclair.

- 30 -

SOURCE :

Jean-Louis Laplante
Attaché de presse
Cabinet du ministre
Tél. : (418) 521-3911
Louise Barrette
Direction des communications
Ministère de l’Environnement
Tél : (418) 521-3823, poste 4163

    Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017