Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTRE ANDRÉ BOISCLAIR APPUIE LA MUNICIPALITÉ DE SHANNON DANS SES REVENDICATIONS AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

Québec, le 5 novembre 2001 – « À la lumière des résultats de la cinquième campagne d’échantillonnage de l’eau des puits individuels, il me paraît indispensable que le réseau d’aqueduc actuellement en construction à Shannon desserve, dans l’immédiat, quelque 150 résidences additionnelles, en plus des 160 déjà prévues, en raison du trichloroéthylène (TCE) détecté au delà du critère santé et ce, dans un nouveau secteur de la ville. J’ai donc entrepris des démarches auprès du ministre de la Défense nationale afin d’appuyer la Municipalité de Shannon dans ses revendications ».

C’est en ces termes que le ministre de l’Environnement du Québec, M. André Boisclair, a réagi en prenant connaissance des résultats de la cinquième campagne d’échantillonnage de l’eau des puits individuels à Shannon, qui révèlent notamment, sur la base des 141 résultats reçus, sur les 146 attendus, que :

  • du TCE est détecté dans vingt-et-un nouveaux puits et quatre résultats obtenus sont supérieurs au critère santé établi, soit cinq microgrammes par litre;
  • deux des puits ayant un résultat supérieur à cinq microgrammes par litre sont situés à l’extérieur de la zone qui sera desservie par le réseau d’aqueduc en construction.

Dans une lettre qu’il vient de faire parvenir au ministre de la Défense nationale, M. Art Eggleton, M. André Boisclair demande également au gouvernement fédéral que la Base militaire de Valcartier procède à des études de caractérisations additionnelles du sol et de l’eau souterraine sur la rive nord de la rivière Jacques-Cartier, dans un secteur situé à l’est de la rue Gosford et à la hauteur de la rue William. « Compte tenu que du TCE a déjà été détecté dans l’eau de certains puits situés dans ce secteur, il devient essentiel que des vérifications additionnelles soient effectuées, afin de pouvoir garantir aux citoyens et citoyennes habitant ce secteur une eau de qualité », écrit le ministre.

Rappelons que le réseau d’aqueduc actuellement en construction à Shannon prévoit desservir 160 résidences situées dans un secteur que le ministère de l’Environnement du Québec a établi, depuis janvier 2001, comme la zone à risques. Il s’agit du secteur où l’eau des puits individuels a révélé la contamination la plus importante, autant par le nombre de puits contaminés que par les concentrations de TCE détectées.

Prochaine campagne d’échantillonnage

Après avoir procédé à l’analyse détaillée des résultats obtenus, le ministère de l’Environnement et la Municipalité de Shannon réaliseront conjointement une sixième campagne, en décembre 2001. La localisation et le nombre de résidences échantillonnées seront établis en fonction de l’analyse effectuée et des conclusions qui en seront tirées.

Le ministère de l’Environnement continuera ainsi à supporter la Municipalité de Shannon dans sa démarche visant à suivre l’évolution de la qualité de l’eau potable de ses résidents et participera activement aux activités d’information lorsque requis.

- 30 -

SOURCE :

Christian Sasseville
Direction régionale de la
Capitale Nationale
Tél. : (418) 386-8000, poste 230
 

POUR INFORMATION :

Jean-Louis Laplante
Attaché de presse
Cabinet du ministre
Tél. : (418) 521-3911
 

    Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017