Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTRE BOISCLAIR SIGNE L’ENTENTE DE SIÈGE AVEC LE SECRÉTARIAT DE LA COMMISSION DE COOPÉRATION ENVIRONNEMENTALE

Montréal, le 10 décembre 2001 - Le ministre d’État à l'Environnement et à l’Eau, M. André Boisclair, a officiellement consacré la présence à Montréal du Secrétariat de la Commission de coopération environnementale (CCE) en signant une entente de siège avec cette organisation internationale. La CCE était représentée par sa directrice exécutive, madame Janine Ferretti.

Créée par les partenaires de l’ALENA, aux termes de l'Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l'environnement (ANACDE), la Commission de coopération environnementale (CCE) a pour mandat d’examiner les problèmes environnementaux du continent, de contribuer à la prévention des différends commerciaux et environnementaux, ainsi que de promouvoir l'application des lois visant la protection de l'environnement.

« Je me réjouis des liens étroits que nous avons tissés par la participation du gouvernement du Québec à plusieurs groupes de travail de la Commission de même qu’à l’implication active de Québécoises et Québécois à ses travaux. Pour ces mêmes raisons, le gouvernement du Québec souhaite voir se consolider à Montréal un carrefour international d’organisations internationales dans le secteur de l’environnement », a déclaré le ministre.

Dans ce secteur, en plus de la CCE, Montréal compte notamment sur la présence du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, du Secrétariat pour le Fonds multilatéral du Protocole de Montréal et de plusieurs OING, dont le Réseau d'expertise E7 pour l'environnement global, le Secrétariat francophone de l'Association internationale pour l'évaluation d'impacts, le Secrétariat international de l'eau et l'Union mondiale pour la nature.

En conformité avec l’esprit de la Convention de 1947 sur les privilèges et immunités diplomatiques et en vertu de sa politique d'accueil, le gouvernement du Québec octroie, par la signature d’ententes de siège, à des organisations internationales qui oeuvrent dans des domaines prioritaires pour le développement économique du Québec, ainsi qu'à leurs employés, des privilèges fiscaux, des immunités de juridiction et un ensemble concurrentiel de prérogatives de courtoisie.

- 30 -
SOURCE :
Jean-Louis Laplante
Attaché de presse
Cabinet du ministre d’État
à l’Environnement et à l’Eau
Téléphone : (418) 521-3911
 

    Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017