Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Algues bleu-vert

Gestion des épisodes de fleurs d’eau 


Photo : MDDEP
 
Photo : MDDEP

Définition d’une fleur d’eau

Les algues bleu-vert, que nous retrouvons dans nos cours d’eau, sont des organismes microscopiques dont le nom scientifique est « cyanobactéries ». Elles sont classées dans le même groupe que les bactéries, lesquelles sont reconnues comme étant plus primitives que les algues. Par ailleurs, les algues bleu-vert possèdent d’importantes caractéristiques communes avec ces dernières, dont des pigments dans leurs cellules qui permettent la photosynthèse. L’appellation « bleu-vert » est attribuable à leurs pigments bleus (phycocyanine) et verts (chlorophylle), qui dominent chez la plupart des espèces.

Une fleur d’eau correspond à une densité si importante d’algues bleu-vert que le phénomène est généralement visible à l’œil nu. Le MDDELCC a établi qu’une fleur d’eau d’algues bleu-vert correspond à une densité égale ou supérieure à 20 000 cellules de cyanobactéries par ml. Lorsqu’une fleur d’eau d’algues bleu-vert s’entasse à la surface de l’eau, souvent près du rivage, elle est appelée « écume » et elle peut avoir l’aspect d’un déversement de peinture ou d’un potage au brocoli.

Facteurs favorisant leur développement

Le facteur prépondérant dans la prolifération des algues bleu-vert est le surplus de phosphore. Ainsi, la présence d’une fleur d’eau d’algues bleu-vert est un signe d’enrichissement ou de vieillissement du milieu aquatique, tout comme la surabondance de différents types de végétaux aquatiques.

Selon les lacs ou les cours d’eau et leur bassin versant, d’autres facteurs peuvent également favoriser la formation des fleurs d’eau d’algues bleu-vert :

  • Les changements climatiques qui entraînent l’élévation de la température des eaux. Plusieurs espèces d’algues bleu-vert se développent davantage lorsque les eaux sont plus chaudes;
  • L’augmentation des rayons ultraviolets (UV) qui pénètrent dans les eaux, et ce, en raison de l’amincissement de la couche d’ozone. Les algues bleu-vert tolèrent ces rayons, contrairement aux autres algues, et elles les utilisent pour la photosynthèse;
  • La présence de certains herbicides agricoles, selon certaines études scientifiques, porterait atteinte aux autres algues du phytoplancton, alors que les algues bleu-vert les tolèreraient.

Haut

Procédures

Depuis 2004, le Ministère, en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), a mis en place un Plan de gestion des épisodes de fleurs d’eau d’algues bleu-vert pour assurer la protection de la santé publique.

Les interventions menées permettent également de dresser un bilan des plans d’eau touchés afin d’inciter l’adoption de bonnes pratiques et de mesures de prévention.

Résultats

Les plans d’eau visités par le Ministère dans lesquels la présence d’une fleur d’eau d’algues bleu-vert est confirmée font l’objet d’un bilan à chaque année. Ce bilan donne un bon aperçu de l’étendue de la problématique des algues bleu-vert au Québec. Cependant, il faut noter que l’échantillonnage permet de représenter la situation qui existe sur le plan d’eau uniquement lors des visites du Ministère, qui font suite aux signalements des citoyens ou organismes Certains plans d’eau figurant au bilan ont pu être touchés pendant quelques jours seulement sur une étendue très limitée, alors que d’autres ont été entièrement couverts par une fleur d’eau qui a persisté pendant des mois

Bilans finaux de la gestion des épisodes

Liste des plans d’eau touchés par une fleur d’eau d’algues bleu-vert de 2004 à 2014 (PDF, 2,5 Mo)

Veuillez noter qu'une révision des données a été effectuée au cours de l'automne 2012 afin de s'assurer de leur concordance et de leur uniformité. Il est donc possible que certains plans d'eau dont le nom apparaissait auparavant dans la liste des lacs et des cours d'eau touchés par une fleur d'eau d'algues bleu-vert au Québec ne s'y trouve plus. C’est le cas des lacs et des cours d’eau (PDF, 67 ko) dans lesquels on trouvait majoritairement des picocyanobactéries (algues bleu-vert de très petites tailles).


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2015