Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

État de l'écosystème aquatique du bassin versant de la rivière Chaudière

Faits saillants 2004-2006

Résumé

La qualité de l’eau du bassin versant de la rivière Chaudière est étroitement liée aux activités humaines pratiquées sur son territoire. Sur le cours d’eau principal, les eaux sont de qualité satisfaisante à la tête du bassin, et ce, jusqu’à Saint-Joseph-de-Beauce. Les activités agricoles, qui occupent une place importante au nord de la moyenne Chaudière et dans la basse Chaudière, exercent une profonde influence sur la qualité de l’eau depuis Saint-Joseph-de-Beauce jusqu’à l’embouchure. Les rivières Bras Saint-Victor, Savoie, Beaurivage, des îles Brûlées et Bras d’Henri ainsi que le tronçon Scott–Saint-Romuald de la rivière Chaudière présentent des niveaux significatifs de pollution liés entre autres à l’augmentation des apports d’éléments nutritifs. Même si les travaux d’assainissement sont très avancés à l’échelle du bassin versant, les objectifs de qualité de l’eau ne sont toujours pas atteints dans certains tronçons et affluents. Des efforts supplémentaires devront être consentis afin de réduire les apports agricoles dans la partie nord du bassin versant.


THIBAULT, G, 2008. État de l’écosystème aquatique du bassin versant de la rivière Chaudières : faits saillants 2004-2006, Québec, ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l’état de l’environnement, ISBN 978-2-550-53173-9, 25 p.

Format PDF Format PDF*, 1,3 Mo


* Vous devez disposer d'Acrobat Reader pour visionner les documents PDF.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017