Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

25 ans d'assainissement des eaux usées industrielles au Québec : un bilan (suite)

Chapitre 2 : Les industries et la problématique des eaux usées (suite)

2.2.2    Les caractéristiques des industries situées hors CUM ayant des rejets d'eaux usées significatifs
2.2.3    Les caractéristiques des industries de la CUM ayant des rejets d'eaux usées significatifs


2.2.2    Les caractéristiques des industries situées hors CUM ayant des rejets d’eaux usées significatifs

Les caractéristiques des quelque 1300 industries situées à l’extérieur du territoire de la CUM et retenues comme significatives, peuvent être établies respectivement en fonction des secteurs industriels, de la taille des entreprises exprimée en termes de nombre d’employés* et du lieu de rejet des eaux usées.


*  Une mise à jour des données relatives au nombre d'employés a été faite en se basant sur la 20e édition du Répertoire Scott's (1995)14.


Figure 4 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs en fonction des secteurs industriels (hors CUM – année 1995)
Cliquez pour agrandir - Figure 4 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs en fonction des secteurs industriels
Cliquez pour agrandir

La figure 4 illustre la répartition des industries retenues significatives selon les neuf secteurs industriels précédemment définis. Le secteur agro-alimentaire compte le plus grand nombre d'industries et représente près de 40 % du total des industries retenues significatives. Ceci est facilement compréhensible puisque ce secteur industriel est réparti sur tout le territoire québécois et présente une grande variété de produits transformés que ce soit dans les sous-secteurs des produits carnés, des produits marins, des produits laitiers ou des produits végétaux.

En termes de taille, 687 entreprises sur 1305, soit plus de la moitié, comptent moins de 50 employés alors que seulement 12 % (soit 161 sur 1305) emploient plus de 250 personnes chacune. Par contre, le nombre total d’employés de cette catégorie (³ 250 employés) est de loin le plus important : il représente 62 % de l'effectif total (voir la figure 5 et le tableau 2).

Figure 5 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs en fonction de la taille (hors CUM – année 1995)
Cliquez pour agrandir - Figure 5 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs en fonction de la taille

Cliquez pour agrandir

Le tableau 2 présente, pour chaque secteur industriel, la répartition des entreprises en fonction de quatre tailles : moins de 10 employés, de 10 à 49 employés, de 50 à 249 employés et 250 employés et plus. Les entreprises ayant moins de 50 employés sont nettement prépondérantes dans le secteur agro-alimentaire : elles constituent environ 70 % des quelque 500 entreprises retenues et les très petites entreprises (moins de 10 employés) y sont en nombre important. Au contraire, dans les secteurs des pâtes et papiers, de la métallurgie primaire, du bois et du textile, ce sont les établissements qui emploient plus de 50 personnes qui sont en plus grand nombre (65 à 80 % du total).

Tableau 2 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs en fonction de la taille et par secteur industriel (hors CUM – année 1995)

Taille selon le nombre d'employés (n) n < 10 10 £ n < 50 50 £ n < 250 250 £ n Total
Pâtes et papiers ¾ 6 19 37 62
¾ (38 e) (118 e) (565 e) (377 e)
Raffinage du pétrole ¾ ¾ ¾ 1 1
¾ ¾ ¾ (306 e) (306 e)
Métallurgie primaire 2 5 12 18 37
(4 e) (28 e) (146 e) (1143 e) (607 e)
Chimie 29 60 72 17 178
(5 e) (26 e) (101 e) (612 e) (109 e)
Transformation du métal 26 73 77 35 211
(5 e) (26 e) (110 e) (797 e) (182 e)
Agro-alimentaire 169 182 133 25 509
(4 e) (25 e) (97 e) (440 e) (57 e)
Textile 8 27 50 16 101
(5 e) (29 e) (125 e) (418 e) (136 e)
Transformation du bois 6 19 45 5 75
(6 e) (24 e) (124 e) (411 e) (108 e)
Industries diverses 19 56 49 7 131
(5 e) (24 e) (105 e) (402 e) (71 e)
Total 259 428 457 161 1305
(4 e) (26 e) (108 e) (637 e) (126 e)

(…e): nombre moyen d'employés par entreprise

Figure 6 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs en fonction du lieu de rejet (hors CUM – année 1995)
Cliquez pour agrandir - Figure 6 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs en fonction du lieu de rejet

Cliquez pour agrandir

Ces informations générales sont complétées par la figure 6 qui illustre la répartition des entreprises en fonction du lieu de rejet des eaux usées. En termes de nombre, plus de 60 % des industries significatives déversent leurs eaux usées dans un réseau d’égout. Cependant, la majeure partie du volume des effluents rejoint les eaux de surface sans passer par des ouvrages d’assainissement municipaux puisqu’ils proviennent d’industries générant de grands volumes d’eaux usées telles que les fabriques de pâtes et papiers, les usines métallurgiques et les raffineries de pétrole qui sont souvent installées le long d’un cours d’eau. Le tableau 3 fournit le détail de la répartition des industries en fonction du lieu de rejet des eaux usées pour chacun des secteurs industriels.

Tableau 3 : Répartition des industries ayant des rejets d'eaux usées significatifs
en fonction du lieu de rejet et par secteur industriel (hors CUM – année 1995)

Lieu de rejet des
eaux usées
En réseau Hors réseau Hors réseau Total
Égout municipal Eaux de surface Installations septiques
Pâtes et papiers 11 51 _ 62
(181 e) (419 e) _ (377 e)
Raffinage du pétrole _ 1 _ 1
_ (306 e) _ (306 e)
Métallurgie primaire 16 19 2 37
(174 e) (1036 e) (4 e) (607 e)
Chimie 127 40 11 178
(108 e) (127 e) (50 e) (109 e)
Transformation du métal 172 24 15 211
(177 e) (319 e) (25 e) (182 e)
Agro-alimentaire 273 118 118 509
(74 e) (66 e) (9 e) (57 e)
Textile 91 7 3 101
(140 e) (150 e) (6 e) (136 e)
Transformation du bois 35 18 22 75
(94 e) (156 e) (92 e)* (108 e)
Industries diverses 75 32 24 131
(88 e) (62 e) (30 e) (71 e)
Total 800 310 195 1305
(115 e) (219 e) (25 e) (126 e)

(…e): nombre moyen d'employés par entreprise

* : nombre d’employés difficile à estimer

Retour au menu

2.2.3    Les caractéristiques des industries de la CUM ayant des rejets d’eaux usées significatifs

Figure 7 : Répartition des industries de la CUM ayant des rejets d'eaux usées significatifs (assujetties à un permis) en fonction des secteurs industriels (1992)
Cliquez pour agrandir - Figure 7 : Répartition des industries de la CUM ayant des rejets d'eaux usées significatifs (assujetties à un permis) en fonction des secteurs industriels (1992)

Cliquez pour agrandir

À partir des informations publiées par la CUM relativement à l’état d’avancement du programme de mise en application du Règlement 8719, il est possible d’établir la répartition, par secteur industriel, des industries qui doivent obtenir un permis de déversement (voir la figure 7); on signale que la désignation des secteurs industriels est basée sur la classification canadienne (codes SC au lieu des codes SIC). Les secteurs comportant le plus grand nombre d’industries assujetties à un permis de déversement sont ceux des métaux et produits métalliques (traitement de surface), des produits alimentaires et des produits chimiques. Les industries sujettes à une intervention prioritaire se retrouvent principalement dans les secteurs des métaux et de la chimie.

Par ailleurs, la presque totalité des industries situées sur le territoire de la CUM sont raccordées à un réseau d’égout. Deux exceptions méritent cependant d’être signalées, soit les deux raffineries de pétrole situées sur l’île de Montréal dont les effluents traités sont déversés directement dans le fleuve Saint-Laurent.

Début du document Section précédente Section suivante Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017