Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Guide de présentation des demandes d'autorisation pour les systèmes de traitement des eaux usées d’origine domestique

Fiche d'évaluation technique : ZenoGemMD

Préparée par le Comité sur les nouvelles technologies de traitement des eaux usées formé conjointement par le ministère des Affaires municipales, du Sport et du Loisir et le ministère de l'Environnement.


1. Données générales :

Nom de la technologie : ZenoGemMD

Fiche technique : RM-1 (décembre 2000)

Domaine d'application : Communautaire

Niveau de développement : Standard

Nom et coordonnées du promoteur :

Solutions Environnement Inc.
350, avenue Jolliet
Sept-Îles (Québec) G4R 2B2

Téléphone: (418) 962-1244
Télécopieur: (418) 968-0007

Bureau de Montréal :
Téléphone: (514) 992-0292
Télécopieur: (514) 992-0293

Menu

2. Description de la technologie

  • Généralités :

Le procédé ZenoGemMD est un procédé de bioréacteur à membrane breveté. Il fonctionne comme un procédé de boues activées, à l’exception que la séparation solide-liquide se fait à l’aide d’une membrane plutôt que d’un décanteur secondaire, ce qui élimine aussi la nécessité de recirculer les boues. Pour les applications municipales, le procédé utilise des membranes de microfiltration à fibres creuses de marque ZeeWeedMD, qui sont placées en contact direct avec la liqueur mixte dans le bassin d’aération. Les membranes sont disposées dans des modules qui sont assemblés dans des cassettes de 8 à 12 modules. Les membranes sont opérées sous un vide partiel créé à l’intérieur des fibres creuses par une pompe centrifuge situé en aval. De l’air est introduit à la base du module membranaire afin de créer une turbulence, laquelle nettoie l’extérieur de la fibre de la membrane, en plus de fournir une partie de l’oxygène nécessaire au procédé biologique. La majorité de l’oxygène requise par le procédé biologique est fournie par une grille de diffusion à fines bulles. La membrane est automatiquement nettoyée par pulsation en utilisant le perméat. Un nettoyage périodique à l’aide de produits chimiques est également nécessaire.

  • Schéma de procédé :

Schéma de procédé - Cliquer pour agrandir
Cliquez pour agrandir

  • Critères de conception :
  • Prétraitement : un dégrillage grossier et/ou un dessableur peuvent être requis, surtout si le réseau d’égout est de type unitaire.
  • Traitement primaire :
    • Dégrillage fin avec espacement de 3 mm
      ou
    • Décantation primaire conventionnelle
  • Traitement secondaire :
    • Bassin d’égalisation : un bassin d’égalisation est nécessaire si le débit maximum est plus de 2 fois le débit moyen de conception.
    • ZenoGemMD :
    • critères de conception du réacteur :
      • matières en suspension volatiles dans la liqueur mixte : 1,0 à 2,0 %
      • DCO : 2,6 à 5,0 kg/m3/d
      • DBO5 : 1,5 à 2,5 kg/m3/d
      • NH4+-NH3 : 0,20 à 0,40 kg-N/m3/d
  • membranes de microfiltration à fibres creuses de marque ZeeWeedMD 500, avec diamètre nominal des pores de 0,04 m m et diamètre effectif de 0,1 m m;
  • vide appliqué à la connexion supérieure du module des membranes de -2 à -9 psi;
  • système de nettoyage des membranes par pulsation à contre-courant, incluant pompes pour hypochlorite de sodium et pour un acide qui prévient le colmatage inorganique (MC-1), réservoir de stockage du perméat et réservoir de préparation de la solution de nettoyage;
  • réservoir de trempage pour inspection et nettoyage des membranes par cassette, avec pompe de lavage;
  • système d’aération comprenant l’air qui est introduit à la base du module membranaire pour nettoyer les membranes et une grille de diffusion à fines bulles pour répondre aux besoins de brassage et d’oxygénation du procédé biologique;
  • système de dosage d’alun si déphosphatation;
  • le bassin n’a pas besoin d’être couvert, à moins de conditions climatiques particulièrement rigoureuses;
  • la vie utile des membranes n’est pas encore connue. Une installation opère depuis 6 ans sans problèmes. Le fournisseur (Zenon) recommande de prévoir une vie utile de 8 ans et offre des garanties de 3 à 5 ans.

Menu

3. Performances épuratoires

  • Demande biochimique en oxygène cinq jours (DBO5) : 5 milligrammes par litre (mg/L) 
  • Matières en suspension (MES) : 5 mg/L 
  • Coliformes fécaux : 200 unités formant des colonies par 100 millilitres (UFC/100mL)
  • Phosphore total : 0,1 milligrammes par litre (mg/L) (avec ajout d’alun)

4. Niveau de développement

Le Comité sur les nouvelles technologies de traitement des eaux usées a évalué le niveau de développement de la technologie sur la base du Guide de présentation des demandes d’autorisation pour les systèmes de traitement des eaux usées d’origine domestique du ministère de l’Environnement. Cette évaluation est nécessaire pour permettre de remplir le Formulaire de présentation des demandes d’autorisation pour les systèmes de traitement des eaux usées d’origine domestique. Le Comité a jugé que les données disponibles étaient suffisantes pour répondre aux critères permettant l’implantation de projets standards. La technologie est donc considérée de niveau standard, pour les performances épuratoires décrites à la section 3, dans des applications d’eaux usées d’origine communautaire.

Cette classification peut faire l’objet d’une révision, à la hausse ou à la baisse, suite à l’obtention de d’autres résultats.

Retour à l'index des fiches


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017