Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Indice de qualité de la bande riveraine
(IQBR)

Photo : René Poulin, MDDEPLa bande riveraine est une zone de végétation d’une largeur minimale de 10 à 15 mètres entre le milieu aquatique et le milieu terrestre. Naturelle, laissée à elle-même, elle remplit de multiples fonctions écologiques nécessaires au bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques et au maintien de l’intégrité de leurs communautés biologiques. Toutefois, à bien des endroits, elle a perdu son caractère d’origine, à cause soit de l’industrialisation, de l’urbanisation ou de l’expansion des terres agricoles.

L’indice de qualité de la bande riveraine (IQBR), adapté de Saint-Jacques et Richard (1998), permet d’évaluer la condition écologique de cet habitat riverain. Il est basé sur la superficie relative occupée par neuf composantes de la bande riveraine, auxquelles on associe un facteur de pondération qui estime le potentiel de chacune d’elles à remplir les fonctions écologiques en regard de la protection des écosystèmes aquatiques. Le protocole d’évaluation de l’indice, accompagné d’un exemple, est facilement applicable sur le terrain. Les valeurs de l’indice peuvent être calculées à partir d’un tableur Excel.

Un exemple de présentation des résultats vous est suggéré. Les valeurs de l’indice sont réparties en cinq classes de qualité, auxquelles est associé un code de couleurs. Transposées sur une carte du réseau hydrographique, elles permettent d’avoir une vue d’ensemble de la variation spatiale de la qualité de la bande riveraine pour l’ensemble des rivières du réseau.

L’objectif de ce protocole est différent de celui appliqué dans le cadre du Réseau de surveillance volontaire des lacs de villégiature (Protocole de caractérisation de la bande riveraine). Ce dernier vise essentiellement à évaluer la qualité des aménagements dans la bande riveraine et le degré de transformation du milieu naturel, alors que le protocole dont il est question ici a comme objectif, rappelons-le, d’estimer la condition écologique de cet habitat riverain.


Références

Exemples d’application de l’IQBR :


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017