Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

L'intégrité biotique de la rivière Bourlamaque

État des communautés benthiques et piscicoles

Résumé

Dans sa partie amont, la rivière Bourlamaque affiche des communautés benthiques et piscicoles intègres, signe d’un écosystème en santé. En aval de la confluence du ruisseau Manitou qui draine le parc à résidus miniers du site abandonné de Manitou, les rives sont souvent érodées et l’indice composite benthique (ICB) ainsi que l’indice piscicole (IWB‑IWBm) démontrent que l’écosystème aquatique se dégrade sur plus de trente kilomètres jusqu’à l’embouchure de la rivière. L’indice de diversité de Shannon-Wiener indique également un appauvrissement global des organismes benthiques. L’analyse des densités relatives démontre que les larves d’éphémères et de trichoptères sont les organismes les plus affectés par le drainage minier acide, alors que les vers oligochètes sont les plus résistants. Les apports acides du ruisseau Manitou ont un effet draconien sur les poissons puisque, phénomène rarissime, ils provoquent la disparition complète de ces derniers sur au moins deux kilomètres vers l’aval. Par la suite, jusqu’à l’embouchure, les communautés piscicoles réapparaissent, mais montrent des signes de perturbations. À plusieurs stations, la biomasse et la densité des poissons restent faibles et la communauté est presque entièrement dominée par des espèces tolérantes à la pollution comme la barbotte brune. Parmi les tributaires, le ruisseau Manitou est le plus dégradé et ne peut en pratique soutenir la vie aquatique; seules quelques larves de chironomides et une larve de mégaloptère y ont été récoltées. La rivière Colombière qui est aussi sujette aux effets néfastes du drainage minier acide du site abandonné de Manitou a, tout comme la rivière Bourlamaque, des communautés benthiques et piscicoles perturbées. L’ensemble de ces résultats est mis en relation avec la qualité physicochimique de l’eau, en particulier les teneurs en métaux lourds générés principalement par le drainage minier acide du site non confiné de Manitou dont les contaminants se déversent par le ruisseau du même nom et par la rivière Colombière.


Référence : Richard, Y., 2006. L’intégrité biotique de la rivière Bourlamaque : état des communautés benthiques et piscicoles, Québec, ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Direction du suivi de l’état de l’environnement, ISBN-13 : 978-2-550-47752-5 (PDF), ISBN-10 : 2-550-47752-9 (PDF), 22 p. et 3 annexes.

Rapport, format PDF, 607 ko


* Vous devez disposer d'Acrobat Reader pour visionner les documents PDF.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017