Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Teneurs en métaux dans l’eau et les poissons des lacs de la région de Chibougamau et d’Oujé-Bougoumou (1998-2010)

Afin d’évaluer les teneurs en métaux et en autres substances dans l’eau et dans les poissons en relation avec les activités minières dans la région de Chibougamau et d’Oujé-Bougoumou, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune  et des Parcs (MDDELCC) a procédé, de 1998 à 2010, à des études dans des lacs de ce territoire.

Les études ont porté en premier lieu sur les lacs aux abords desquels ont été concentrées les principales activités minières (lacs aux Dorés, Chibougamau et Obatogamau) et en second lieu sur d’autres lacs utilisés pour la pêche de subsistance par la communauté crie d’Oujé-Bougoumou. Ces lacs sont aussi fréquentés par les Jamésiens et la population du Québec en général pour la pêche sportive.

Eau

Les échantillons d’eau prélevés dans les lacs et cours d’eau de la région de Chibougamau et d’Oujé-Bougoumou en juin et en juillet 2008 révèlent qu’à tous les sites échantillonnés, les concentrations de tous les métaux et non-métaux sont inférieures aux critères d’effets chroniques pour la protection des organismes aquatiques. En conséquence, les concentrations mesurées ne sont pas considérées comme susceptibles de présenter un risque pour les organismes aquatiques. Les concentrations de métaux mesurées dans l’eau sont aussi inférieures aux critères pour l’eau potable et ne sont pas considérées comme présentant un risque pour la santé humaine. Les concentrations de cyanures totaux mesurées dans l’eau se sont révélées inférieures à la limite de détection de 4 µg/l, et ce, à tous les sites.

Chair des poissons

Plusieurs des métaux recherchés dans la chair du muscle dorsal n’ont pas été détectés ou présentent des teneurs près de la limite de détection. Ces métaux sont l’arsenic, le baryum, le cadmium, le chrome, le cobalt, le nickel, le plomb et le vanadium. De ceux-ci, seuls l’arsenic (3,5 mg/kg) et le plomb (0,5 mg/kg) sont visés par des directives de Santé Canada concernant la commercialisation des produits de la pêche à des fins de consommation humaine. Les teneurs en arsenic et en plomb mesurées dans la chair des poissons sont toutes bien en deçà des directives de Santé Canada.

Par ailleurs, six métaux présentent des teneurs dans la chair supérieures à 0,1 mg/kg. Ces métaux sont le cuivre, le manganèse, le mercure, le sélénium, le strontium et le zinc. À l’exception de celles en mercure, les teneurs mesurées dans les spécimens d’une même espèce sont généralement du même ordre que le bruit de fond mesuré au lac Waconichi (lac témoin). De ces métaux, seul le mercure est visé par une directive de Santé Canada (0,5 mg/kg) pour la commercialisation des produits de la pêche.

Les teneurs en mercure mesurées dans la chair des poissons piscivores (doré jaune, grand brochet, touladi et lotte) de tailles moyenne et grande excèdent à plusieurs occasions la directive de Santé Canada (0,5 mg/kg). Les teneurs en mercure les plus élevées ont été mesurées dans le touladi de grande taille aux lacs Cosnier (2,87 mg/kg), Father (2,22 mg/kg) et Chibougamau (1,70 mg/kg). En ce qui concerne les dorés jaunes, les teneurs les plus élevées ont été mesurées aux lacs Gabriel (1,64 mg/kg) et Father (1,48 mg/kg). Chez les grands brochets, elles l’ont été aux lacs Waposite (1,71 mg/kg) et Gabriel (1,68 mg/kg).

Soulignons que les teneurs en mercure mesurées dans la chair du cisco de lac, du grand corégone, du meunier noir, du meunier rouge et de la perchaude sont toutes inférieures à la directive de Santé Canada pour la commercialisation des produits de la pêche, établie à 0,5 mg/kg. Les quelques spécimens d’omble de fontaine et de ouitouche présentent aussi des teneurs inférieures à cette directive.

Toutes les teneurs en mercure excèdent le critère de 0,033 mg/kg pour la protection de la faune terrestre piscivore.

Rapport (format PDF, 1,2 Mo)


LALIBERTÉ, Denis, 2013. Teneurs en métaux dans l’eau et les poissons des lacs de la région de Chibougamau et d’Oujé-Bougoumou (1998-2010), Québec, ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Direction du suivi de l’état de l’environnement, ISBN 978-2-550-69020-7 (PDF), 40 p. + 23 ann.



Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017