Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Benthos

Des macroinvertébrés benthiques comme indicateurs de la santé des cours d’eau

Qu’est-ce que le benthos?

Les macroinvertébrés benthiques, ou benthos, sont des organismes sans colonne vertébrale et visibles à l’œil nu, tels que les insectes, les mollusques, les crustacés et les vers qui habitent le fond des cours d’eau et des lacs. Comme ils sont une source de nourriture pour plusieurs espèces de poissons, d’amphibiens et d’oiseaux, ils constituent un important maillon de la chaîne alimentaire des milieux aquatiques.

Gastéropode Coléoptère de la famille des Haliplidae Gastéropode Les insectes représentent une bonne partie des macroinvertébrés benthiques. Certains, tel cet éphéméroptère (photo de gauche), habitent le cours d’eau pendant leur vie larvaire. D’autres, comme ce coléoptère de la famille des Haliplidae (photo centrale), passent toute leur vie larvaire et adulte en milieu aquatique.

Enfin, une bonne partie de cette faune appartient à d’autres groupes qu’à celui des insectes. Ce mollusque gastéropode (photo de droite) en est un exemple.

Pourquoi est-il utile d’étudier le benthos?

Les macroinvertébrés benthiques sont reconnus pour être de bons indicateurs de la santé des écosystèmes aquatiques. Ils intègrent les effets cumulatifs et synergiques des perturbations physiques, biologiques et chimiques des cours d’eau, ce qui permet d’évaluer les répercussions réelles de la pollution et de l’altération des habitats aquatiques et riverains sur les écosystèmes. Plus précisément, le suivi des macroinvertébrés benthiques est utile pour :

  • Évaluer l’état de santé des écosystèmes aquatiques;
  • Suivre l’évolution de l’état de santé d’un cours d’eau au fil du temps;
  • Évaluer et vérifier l’impact d’une source de pollution connue sur l’intégrité de l’écosystème;
  • Évaluer les effets des efforts de restauration (des habitats et de la qualité de l’eau);
  • Documenter la biodiversité du benthos dans les cours d’eau.

Comment échantillonner le benthos?



L’échantillonnage sur le substrat naturel s’effectue à l’aide d’un filet troubleau.
Photo : Julie Moisan

Le suivi des macroinvertébrés benthiques est réalisé dans des cours d’eau où il est possible de se déplacer à gué. Il s’agit surtout de ruisseaux ou de petites rivières. La majorité de ces cours d’eau est située dans les basses-terres du Saint-Laurent. La récolte des organismes benthiques s’effectue sur le substrat naturel, dans les deux grands types de cours d’eau, soit ceux qui ont un substrat grossier et ceux qui ont un substrat meuble. C’est à partir de la composition de la faune récoltée que l’état du milieu est évalué.

Le protocole utilisé pour les cours d’eau à substrat grossier a donné naissance à un programme de surveillance simplifié et volontaire, SurVol Benthos. Ce programme est issu d’un partenariat entre le Ministère et le Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E). De nombreux organismes environnementaux y participent.

Deux indices de santé du benthos :

Outil interactif

Guides et protocoles :

Autres publications :

Plusieurs rivières ont été échantillonnées à l’aide de substrats artificiels. Des publications se rapportant aux bassins versants suivants sont disponibles : Bourlamaque, Boyer, Châteauguay, Chaudière, L’Assomption, à Mars, Richelieu, Saguenay, Saint-Charles, Saint-François, Saint-Maurice, Sainte-Anne et Yamaska.


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016