Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Qualité de l’eau du lac Memphrémagog

Résultats de l’Initiative de surveillance de la qualité de l’eau Québec‑Vermont et recommandations pour l'élaboration de stratégies

Sommaire

Ressource très prisée, qui chevauche le territoire des États­Unis et du Canada, le lac Memphrémagog offre un potentiel récréatif unique et alimente en eau potable la population régionale des deux pays. Au cours des dernières années, on a assisté à un intérêt toujours plus marqué envers la qualité de ses eaux. Cet intérêt accru est en partie attribuable à l’attention qu’accordent les médias aux questions de qualité de l’eau, mais également à la présence croissante de fleurs d’eau de cyanobactéries (algues bleu‑vert), causées par des concentrations excessives d’éléments nutritifs, particulièrement de phosphore. L’apparition en 2005 de ces fleurs d’eau a porté à son comble l’inquiétude grandissante depuis plusieurs années à propos des conditions générales de l’eau du lac. 

En 2004, le Comité directeur du lac Memphrémagog, regroupant des intervenants des municipalités et des gouvernements du Vermont et du Québec, a reconnu cette préoccupation publique croissante. Il a demandé à ses organismes partenaires de déployer de nouveau des efforts pour surveiller la qualité de l’eau du lac et de chercher à harmoniser les efforts de surveillance des deux côtés de la frontière. Le présent rapport résume les initiatives de surveillance en cours mises en œuvre par les organismes et organisations partenaires du Comité directeur. Avec comme objectif général de soutenir l’entente de coopération en matière d’environnement relative à la gestion des eaux du lac Memphrémagog et de son bassin hydrographique, le présent travail poursuit les objectifs particuliers suivants : documenter les conditions actuelles de l’eau du bassin hydrographique du lac Memphrémagog, évaluer la conformité aux normes de qualité de l’eau applicables et déterminer, pour les eaux situées aux États­Unis, si un plan complet de contrôle de la pollution, connu sous le nom de Total Maximum Daily Load (TMDL), s’avère nécessaire en vertu de l’article 303(d) de la U.S. Clean Water Act. Ce travail complète l'Opération Santé du lac, initiative dirigée par Memphrémagog Conservation inc. (MCI) en 2004 et en 2005.

Le rapport présente les programmes de surveillance des cinq organismes partenaires. La MRC de Memphrémagog est responsable de la surveillance des conditions de l’eau dans les affluents drainant les terres du côté du Québec. Du côté du Vermont, c’est le Northwoods Stewardship Center d’East Charleston, en collaboration avec la Vermont Agency of Natural Resources (VTANR), qui y veille. Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) du Québec, de concert avec MCI, est chargé quant à lui de la surveillance des eaux lacustres du côté du Québec, et c’est la VTANR qui s’en occupe aux États­Unis. C’est à MCI qu’il incombe d’effectuer une évaluation complète de la qualité de l’habitat littoral en vertu de l’Opération Santé du lac. En présentant les résultats récents des programmes de surveillance, le rapport offre une vision unifiée des conditions de l’eau du bassin hydrographique du lac Memphrémagog.

Le rapport s’insère dans la foulée de plusieurs autres rapports sur la qualité de l’eau du lac Memphrémagog et de ses environs. Plus précisément, l'information contenue dans le présent document constitue une suite naturelle au Rapport final du groupe de travail Québec/Vermont sur la gestion des eaux du Lac Memphrémagog et de son environnement de 1993. En outre, les recommandations du chapitre 5 constituent également une suite aux mesures énumérées dans le rapport de 1993, avec suppression de celles qui ont été prises et ajout de nouvelles. Le chapitre 6 dresse la liste de publications pertinentes appuyant les résultats du rapport.

Nous dévoilons les résultats de la surveillance de 2005 et 2006 en trois sections : la qualité de l’eau des affluents, la qualité de l’habitat littoral et la qualité des eaux lacustres, en accompagnant chacune d’elles de cartes illustrant les résultats de la qualité de l’eau (conditions excellentes, acceptables ou mauvaises).

Enfin, nous proposons une série de mesures à prendre pour faciliter la mise en œuvre de projets de réhabilitation dans le bassin hydrographique, même si davantage de surveillance s’avère justifiée. Soulignons que la rédaction du rapport est l’œuvre des membres du sous‑comité de surveillance du Comité directeur du lac Memphrémagog, composé d’experts techniques représentant les organismes partenaires susmentionnés.

Document, format PDF, 2,5 Mo

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017