Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Qualité des eaux de la rivière des Outaouais - 1979-1994

Description du bassin versant

Le réseau hydrographique de la rivière des Outaouais compte dix-neuf sous-bassins versants d'une superficie supérieure à 2 000 km2. Du côté québécois, les principaux tributaires sont les rivières Gatineau, du Lièvre, Kipawa et Rouge. Parmi les tributaires ontariens de l'Outaouais, on retrouve les rivières Madawaska, Montréal, Blanche et Petawawa. Les sous-bassins des rivières Rideau, Mississippi et South Nation, bien que moins vastes, sont importants au point de vue socio-économique.

Carte Situation géographique de l'Outaouais

Cliquer ici pour un agrandissement de la carte du bassin de la rivière Outaouais
et des renseignements sur l'état de l'écosystème aquatique

Le débit annuel moyen de la rivière des Outaouais est considérable, avec une valeur voisine de 2 000 m3/s à son embouchure, à Carillon. Cette rivière et ses tributaires comptent de nombreux rapides. Plusieurs d'entre eux ont été aménagés à des fins hydroélectriques et de régularisation.

Les superficies occupées par l'agriculture sont relativement marginales dans la portion québécoise du bassin étant donné son immensité. On y compte 2 697 fermes. Ces fermes sont concentrées dans les vallées plus ou moins étroites où coulent les rivières et dans la région entourant le lac Témiscamingue. Par contre, du côté ontarien, les sous-bassins des rivières Mississippi, Rideau et South Nation présentent des sols et un relief plus favorables aux activités agricoles.

La portion québécoise du bassin versant a été divisée en six secteurs. La population totale de ces secteurs s'élevait à un peu plus de 353 000 personnes en 1993, dont plus de 185 000 étaient concentrées dans la région d'Aylmer, Hull et Gatineau. Du côté ontarien, plus de 600 000 personnes vivent dans la portion sud-ouest du bassin versant. Ces personnes résident pour la plupart dans la région urbaine d'Ottawa-Carleton. Le bassin versant de la rivière des Outaouais se distingue aussi par la présence d'une importante population saisonnière. Elle atteint 185 000 villégiateurs dans les six secteurs retenus.

L'industrie forestière est la principale activité économique de la portion québécoise du bassin de la rivière des Outaouais. On y retrouve six fabriques majeures de pâtes et papiers et plusieurs scieries. Historiquement, le flottage du bois était effectué dans la rivière des Outaouais et ses principaux tributaires. Depuis 1994, date d'arrêt des activités de flottage dans la rivière du Lièvre, il ne se fait plus du tout de flottage de bois dans cette région du Québec.

Début du document Section précédente Section suivante Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017