Le maïs et le soya occupent respectivement 20 % et 13 % de la superficie du bassin versant de la rivière Saint-Régis. La plus grande diversité de pesticides – jusqu’à 28 – a été détectée dans la rivière Saint-Régis. Des dépassements de critères de qualité de l’eau pour la protection des espèces aquatiques ont été enregistrés pour plusieurs herbicides illustrés dans les graphiques ainsi que pour les insecticides diazinon, carbaryl, chlorpyrifos, malathion et azinphos-méthyl.

Imprimer cette page | Fermer cette page