La culture du maïs occupe 25 % de la superficie du bassin de la rivière Saint-Zéphirin et le soya en occupe 6 %. Des quatre rivières échantillonnées, la rivière Saint-Zéphirin est celle où les dépassements des critères de qualité de l’eau ont été les moins fréquents. Des dépassements pour l’herbicide atrazine et pour les insecticides chlorpyrifos et diazinon y ont tout de même été enregistrés.

Imprimer cette page | Fermer cette page