Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

État de l'écosystème aquatique du bassin versant de la rivière Richelieu - Synthèse 1998

Les caractéristiques du bassin - un survol

Avec son bassin versant d'une superficie de 23 720 kilomètres carrés, dont 84 % en territoire américain, la rivière Richelieu s'avère à juste titre le plus important tributaire de la rive sud du Saint-Laurent. Prenant sa source dans le lac Champlain, aux États-Unis, la rivière coule en direction nord pour se jeter dans le fleuve à la hauteur de Sorel. La portion québécoise du bassin retenue pour l'étude couvre un territoire de 2 506 kilomètres carrés soit les 124 kilomètres de la rivière coulant entre Lacolle et Sorel. Ce tronçon, qui exclut le sous-bassin de la baie Missisquoi, est drainé par trois principaux tributaires : les rivières du Sud, des Hurons et L'Acadie.

On dénombre dans le secteur d'étude 54 municipalités, qui regroupent un peu plus de 275 000 habitants. Très diversifiées, les activités industrielles gravitent autour de 500 petites et moyennes entreprises manufacturières appartenant principalement aux secteurs de l'agro-alimentaire, de la chimie, de la transformation métallique et du textile. Parmi les entreprises recensées, une cinquantaine sont considérées comme potentiellement polluantes.

En matière agricole, les cultures à grand interligne, en l'occurrence le maïs, dominent nettement les productions végétales. Quelque 99 500 hectares de terres cultivées y sont consacrés, soit plus de la moitié des 145 600 hectares cultivés du bassin. Ce type de culture nécessite généralement de grandes quantités de pesticides et d'engrais, ce qui augmente les risques de contamination des cours d'eau lors du ruissellement et de l'érosion des terres. Quant aux exploitations animales, les productions bovines accaparent 65 % des 75 740 unités animales inventoriées. Bien que le cheptel porcin ait connu une hausse spectaculaire de plus de 123 % entre 1976 et 1996, il reste tout de même bas à comparer au cheptel bovin. On exploite le porc surtout dans la partie est du bassin, notamment dans les sous-bassins des rivières du Sud et des Hurons.

Photo agriculture : Ministère de l'Environnement et de la Faune

Photo : Ministère de l'Environnement

L'agriculture occupe une place importante dans le bassin de la rivière Richelieu
en raison des caractéristiques pédologiques et climatiques privilégiées qu'on y retrouve

Le bassin versant de la rivière Richelieu a été divisé en deux grandes régions : le haut Richelieu et le bas Richelieu. Le haut Richelieu correspond à la partie sud du bassin, entre la frontière canado-américaine et le bassin de Chambly inclusivement. Il comprend entre autres sous-bassins ceux des rivières du Sud et des Hurons. Le bas Richelieu s'étend de l'exutoire du bassin de Chambly jusqu'à l'embouchure de la rivière Richelieu, et inclut le sous-bassin de la rivière L'Acadie.

Ces deux régions du bassin sont semblables par leur dimension, la superficie de leurs terres en culture et les types de productions végétales. Par contre, la densité animale du haut Richelieu est près de deux fois supérieure à celle du bas Richelieu, soit 0,71 unité animale par hectare de terres cultivées comparativement à 0,35. De plus, la moitié des entreprises industrielles du haut Richelieu sont situées dans le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu et touchent divers domaines d'activités : agro-alimentaire, métallurgie, chimie et textile. Dans le bas Richelieu, les entreprises sont plutôt éparpillées sur le territoire et appartiennent principalement au secteur agro-alimentaire. Enfin, le haut Richelieu se distingue par son grand potentiel récréatif en saison estivale ; il a accueilli près de 27 500 vacanciers en 1990, comparativement à moins de 3 500 entre Chambly et Sorel.

Acteur local

Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi

Site d'intérêt

Lake Champlain Basin Program

Début du document Section précédente Section suivante Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017