Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

État de l'écosystème aquatique du bassin versant de la rivière Richelieu - Synthèse 1998

Conclusion

Que ce soit sous l'effet des substances polluantes ou sous l'effet d'une détérioration de l'habitat, l'écosystème aquatique du bassin de la rivière Richelieu est perturbé. Le rejet des eaux municipales non traitées dans les secteurs de Saint-Jean-sur-Richelieu, Beloeil, et Saint-Denis a dégradé la qualité de l'eau et entraîné une diminution du nombre d'espèces benthiques et piscicoles dans le milieu. On trouve d'ailleurs des substances toxiques en aval de certaines de ces municipalités, dont Saint-Jean-sur-Richelieu où les mousses aquatiques et les cellules à dialyse ont détecté une quarantaine de composés différents : plusieurs HAP et BPC, des acides gras, du plomb, du cuivre, des pesticides, des composés organiques semi-volatils, des phtalates et des acides résiniques.

Après la mise en place de projets majeurs d'assainissement urbain en 1998 et en 1999, plus de 98 % de la population reliée à un réseau d'égouts verra ses eaux usées acheminées à une station d'épuration. Une attention particulière devra être portée aux contaminants industriels rejetés par endroits dans le bassin, car les stations d'épuration des eaux usées municipales ne peuvent traiter la totalité des substances toxiques trouvées dans ces rejets.

Les pressions urbaines, industrielles et agricoles exercées sur le milieu aquatique ont causé l'apparition de nombreuses anomalies chez les poissons. La proportion de poissons atteints dans les communautés de la rivière Richelieu est parmi les plus élevées au Québec. Dans certains tronçons, les poissons d'intérêt sportif tels que le doré jaune, l'achigan à petite bouche et le grand brochet sont contaminés par le mercure, ce qui oblige les pêcheurs à restreindre leur consommation. Par ailleurs, la contamination du meunier noir par le mercure, les BPC et le plomb porte préjudice à la santé des animaux terrestres qui se nourrissent de poissons.

Dans les zones agricoles des sous-bassins de la rivière du Sud, des Hurons et de L'Acadie, la qualité de l'eau est jugée mauvaise ou même très mauvaise. Cela influence notamment les communautés benthiques de la rivière Richelieu. Le nombre d'espèces diminue car les plus sensibles à la pollution disparaissent. La pollution agricole diffuse est associée aux phénomènes d'érosion et de ruissellement des terres. L'adoption de pratiques agro-environnementales permettrait de diminuer les apports en azote, phosphore, matières en suspension et pesticides dans le milieu aquatique.

Photo de la rivière : Ministère de l'Environnement et de la Faune

Photo : Ministère de l'Environnement

Début du document Section précédente


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017