Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Le bassin de la rivière Saint-Maurice : les communautés ichtyologiques et l'intégrité biotique du milieu, 1996

Sommaire

Dans la rivière Saint-Maurice, le secteur de La Tuque est, selon les résultats compilés à l’aide de l’indice d’intégrité biotique (IIB), le secteur le plus dégradé de cette rivière. L’indice, qui oscille entre 3 catégories sur à peine 20 km, souligne l’instabilité des communautés piscicoles. La proportion des omnivores et des espèces tolérantes à la pollution est élevée, tandis que celle des cyprinidés insectivores, groupe sensible à la pollution, est faible. Les poissons affichent également un taux d’anomalies externes de type DELT (déformation du corps, érosion des nageoires, lésions et tumeurs) variant entre 10 % et 18 %, signe de la mauvaise santé des communautés. L’activité de la papetière Cartons Saint-Laurent inc. et la contamination des sédiments sont mises en cause pour expliquer ces résultats qui compromettent l’intégrité biotique du milieu sur près de 30 km vers l’aval de la rivière. La présence de billes de bois dans le fond de la rivière peut également influencer les caractéristiques des communautés piscicoles, bien que nous ne puissions étayer cette hypothèse d'aucune donnée.

Par la suite, l’intégrité de l’écosystème augmente graduellement et atteint la cote « bonne » à la confluence des rivières Saint-Maurice et Matawin située environ 26 km en amont de Saint-Rock-de-Mékinac (station 96,5). Toutefois, à la hauteur de cette municipalité, l’intégrité de l’écosystème se dégrade à nouveau, mais légèrement. La santé des poissons se détériore (2 % ³ DELT £ 5 %) sur plusieurs kilomètres et la proportion des omnivores, espèces généralement tolérantes à la pollution, augmente jusqu’à l’embouchure de la rivière au détriment des cyprinidés insectivores, espèces plus sensibles. Malgré cela, et même pour le secteur très industrialisé de Grand-Mère et de Shawinigan, l’intégrité biotique oscille entre les cotes « moyenne » et « bonne », et ce, jusqu’à la confluence de la rivière avec le fleuve Saint-Laurent. L’arrivée des eaux polluées de la rivière Shawinigan n’amène pas de baisse subséquente de l’indice. L’important débit de la rivière Saint-Maurice à cette hauteur du tronçon permet probablement une bonne dilution des polluants.

Globalement, sur les 170,6 km étudiés, l’intégrité biotique est cotée bonne sur 43 km (25,2 %), moyenne sur 89,6 km (52,5 %) et faible sur 38 km (22,3 %).

L’indice d’intégrité biotique de la rivière Shawinigan affiche, pour sa part, une cote bonne à moyenne sur la presque totalité du tronçon. En effet, sur les 24,3 km de rivière étudiés, l’intégrité est cotée bonne sur 8,4 km (34,6 %), moyenne sur 15,2 km (62,6 %) et faible sur 0,7 km (2,8 %).

C’est à partir de 1,2 km de l’embouchure (stations S1,2 et S0,2) que l’intégrité de la rivière Shawinigan se dégrade. Dans ce tronçon, la pollution résiduelle de l’effluent traité de l’usine de pâtes et papiers Abitibi-Consolidated inc., div. Belgo, combinée aux rejets bruts urbains et industriels de la ville de Shawinigan, contamine fortement le milieu et représente une menace indéniable pour la santé des poissons. Le taux d’anomalies de type DELT chez les poissons est d’ailleurs anormalement élevé à l’embouchure de la rivière (10 %).

Référence à citer : Saint-Jacques, N. et Y. Richard, 2002. Le bassin de la rivière Saint-Maurice : les communautés ichtyologiques et l’intégrité biotique du milieu, 1996, Québec, ministère de l’Environnement, Direction du suivi de l’état de l’environnement, envirodoq nENV/2002/0293, rapport no EA/2002-04, 75 p. et 10 annexes.

Rapport, format PDF, 1,3 Mo


* Vous devez disposer d'Acrobat Reader pour visionner les documents PDF.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017