Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Suivi de l'état des communautés de poissons dans les rivières

Objectif du suivi environnemental

Évaluer l’état des communautés de poissons dans les rivières.

Utilité du suivi environnemental

Les poissons témoignent de la qualité du milieu aquatique dans lequel ils vivent. Ils intègrent et cumulent les effets de l’ensemble des changements que subit leur habitat. Si des changements ont des effets sur les individus eux-mêmes, comme l’apparition de tumeurs en présence de certaines substances toxiques, des changements dans la qualité de l’eau ou de l’habitat se reflètent également dans la composition des populations de poissons. Par exemple, certaines espèces intolérantes à la pollution peuvent disparaître complètement et être remplacées par d’autres espèces plus tolérantes à une dégradation du milieu. En mesurant certaines caractéristiques des communautés de poissons, tels le nombre total d’espèces et la prépondérance de certaines espèces indicatrices reconnues comme étant sensibles ou tolérantes à la pollution, il est possible de mieux définir l’intégrité écosystémique du milieu, c’est-à-dire la capacité d’un écosystème à supporter et à maintenir une communauté d’organismes équilibrée, intégrée et adaptée. L’état des communautés biologiques ainsi que la qualité de l’eau et de l’habitat sont des éléments clefs pour évaluer l’intégrité des écosystèmes aquatiques.

Le suivi dont il est question ici a pour objectifs de fournir des renseignements sur l’état de santé des communautés de poissons qui vivent dans les rivières, tout en faisant des liens entre différents indicateurs de la santé du poisson et la présence de polluants d’origine humaine. Il a l’avantage de détecter les effets de l’ensemble des polluants – organiques ou toxiques – sur la faune ichtyologique, et ce, sans qu’il faille mesurer toutes les substances chimiques en cause. 

Paramètres mesurés

Paramètres de base : identification taxonomique, densité, biomasse, niveau trophique et fréquence des anomalies externes (déformation, érosion, lésion et tumeur).

Paramètres facultatifs : qualité de l’habitat (bande riveraine, substrat, érosion et dépôt), qualité physicochimique (pH, température, oxygène dissous et conductivité) et qualité bactériologique des eaux et quantité des substances toxiques.

Répartition des stations d’échantillonnage sur le territoire

De 1989 à 2016, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a procédé à l’étude de l’intégrité écosystémique du milieu aquatique de plusieurs bassins hydrographiques du Québec sur la base de l'état des communautés biologiques de poissons.

En 2010, la Direction générale du suivi de l’état de l’environnement a créé un nouveau programme pour évaluer les effets des contaminants persistants et bioaccumulables sur la santé et l’intégrité biotique des communautés de poissons. Chaque année, ce suivi vise une des grandes régions administratives du Québec et consiste en l’échantillonnage de l’eau et des poissons à environ 15 sites répartis dans les rivières de la région.

Documents de référence

Depuis le début des années 1990, la Direction générale du suivi de l’état de l’environnement a produit plusieurs rapports sur l’état des communautés de poissons de plusieurs bassins versants du Québec.

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/bassinversant/bassins/index.htm

Des documents de vulgarisation destinés au grand public sont également en ligne :

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/biodiversite/diversite/index.htm

Retour à la page Suivi des milieux aquatiques


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017