Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Suivi de la qualité de l'eau des rivières

Objectif du suivi environnemental

Caractériser la qualité de l’eau des rivières à l’aide de paramètres physicochimiques et bactériologiques et suivre l’évolution de cette qualité dans le temps.

Utilité du suivi environnemental

L’objectif principal du Réseau-rivières (PDF, 1,2 Mo) est de détecter les variations temporelles de la qualité de l’eau et d’en comprendre l’origine, afin d’appliquer les mesures appropriées pour protéger ou améliorer l’état du milieu aquatique. Le suivi effectué dans le cadre de ce réseau permet d’évaluer l’efficacité des programmes d’assainissement mis en œuvre et de fournir des renseignements sur la récupération potentielle d’usages comme les activités nautiques et la baignade. Il permet également de mettre en évidence l’effet de la pollution diffuse sur l’enrichissement des cours d’eau par les éléments nutritifs (phosphore et azote), les bactéries et les matières en suspension. Il vise enfin à dresser un portrait de la qualité de l’eau dans les principaux bassins versants du Québec.

Paramètres mesurés

Les principaux paramètres mesurés sont le phosphore total, l’azote total, les nitrites et nitrates, l’azote ammoniacal, la chlorophylle a, les phéopigments, les coliformes fécaux, la turbidité, les matières en suspension, le pH, la conductivité, le carbone organique dissous et la température.

Un suivi des métaux est réalisé annuellement à l’embouchure de neuf des principaux tributaires du fleuve Saint-Laurent entre Montréal et Québec. Un suivi non récurrent est également effectué chaque année à une quinzaine de stations du Réseau-rivières. Pour connaître l’emplacement des stations où un suivi des métaux a été réalisé, consulter l’onglet « Métaux » de l’Atlas interactif de la qualité des eaux de surface et des écosystèmes aquatiques.

Depuis 2012, les pesticides sont aussi analysés de façon non récurrente, chaque année, à quelques stations du Réseau-rivières.


Répartition des stations d’échantillonnage sur le territoire

Le Réseau-rivières regroupe 260 stations réparties dans une centaine de bassins versants. Dépendamment des stations, l’échantillonnage est réalisé à une fréquence mensuelle tout au long de l’année ou durant la période où l’eau est libre de glace. Le réseau comporte deux types de stations : les stations témoins et les stations principales. Les stations témoins sont situées dans les sections en amont des bassins versants et présentent les caractéristiques qui se rapprochent le plus de celles des cours d’eau à l’état naturel. Les stations principales sont situées à l’embouchure des rivières ou à la limite de tronçons représentatifs d’une portion de bassin versant. Le Réseau-rivières compte aussi 265 stations secondaires pour lesquelles des données sont disponibles. Ces stations ont été en opération durant un temps limité et ne sont plus actives.

Pour connaître l’emplacement des stations actives, consulter l’Atlas interactif de la qualité des eaux de surface et des écosystèmes aquatiques.

Documents de référence

La Direction de l’information sur les milieux aquatiques a produit de nombreux rapports sur la qualité de l’eau des bassins versants du Québec.

Pour plus d’information

Contactez Caroline Anderson (caroline.anderson@mddelcc.gouv.qc.ca ou 418 521-3820, poste 4820) ou
Marc Simoneau (marc.simoneau@mddelcc.gouv.qc.ca ou 418 521-3820, poste 4707).

Retour à la page Suivi des milieux aquatiques

   


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017