Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Suivi des lacs de villégiature, réseau sentinelle (inactif)

Les activités du réseau de suivi sentinelle des lacs de villégiature ont pris fin en 2010 après 10 années. Ce réseau avait été mis sur pied avant le Réseau de surveillance volontaire des lacs, qui poursuit des objectifs similaires. L’importance prise par ce nouveau réseau a fait en sorte que le réseau sentinelle n’avait plus de raison d’être. Les données sur les lacs suivis sont disponibles sur demande.

Objectif du suivi environnemental

Évaluer l’état trophique (stade de vieillissement) d’un certain nombre de lacs de villégiature.

Utilité du suivi environnemental

Les activités humaines peuvent enrichir un lac en phosphore au-delà des apports naturels. Cela augmente sa productivité biologique et peut accélérer son évolution normale, laquelle correspond à son vieillissement. Ce phénomène, que l’on nomme « eutrophisation », se traduit par une modification des caractéristiques du lac. On y observe alors, notamment, une diminution de la transparence de l’eau due à un accroissement du nombre d’algues et de plantes aquatiques, une plus grande accumulation de sédiments et de matière organique et une réduction de l’oxygène dissous dans l’eau. Tous ces phénomènes peuvent conduire à une transformation majeure et difficilement réversible. L’eutrophisation est le principal facteur qui favorise l’émergence de fleurs d’eau d’algues bleu-vert.

À la base, le suivi environnemental d’un lac vise à renseigner sur les paramètres associés à l’eutrophisation et aux conséquences de ce phénomène sur le lac.

Paramètres mesurés

Retournement printanier

  • Sur le terrain : transparence (profondeur du disque de Secchi) et température.

  • En laboratoire : phosphore total trace et chlorophylle a.

Stratification estivale

  • Sur le terrain : transparence (profondeur du disque de Secchi), profils de température, oxygène dissous et conductivité.

  • En laboratoire : phosphore total trace, azote total, azote ammoniacal, nitrites et nitrates, carbone organique dissous, chlorophylle a et pH.

Répartition des stations d’échantillonnage sur le territoire

Un total de 56 lacs ont été échantillonnés par groupes d’environ dix à douze lacs par année sur un cycle de cinq ans.

Pour plus d’information

Contactez Louis Roy (louis.roy@mddelcc.gouv.qc.ca ou 418 521-3820, poste 4698).

Retour à la page Suivi des milieux aquatiques


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017