Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Évolution de l’intégrité biotique des communautés piscicoles du bassin versant de la rivière Yamaska entre 1995 et 2011

 

Résumé

L‘objectif de cette étude était de vérifier si les mesures d’assainissement urbain, industriel et agricole réalisées dans le bassin de la rivière Yamaska au cours des dernières décennies ont eu des effets sur les communautés de poissons de la rivière Yamaska et trois de ses tributaires : les rivières Yamaska Nord, Yamaska Sud-Est et Noire. Les résultats démontrent que l’état des communautés de poissons s’est nettement amélioré dans la rivière Yamaska, mais que la situation a peu changé dans les trois tributaires.

Dans la rivière Yamaska, en 1995, la communauté de poissons se situait dans les classes d’intégrité biotique faible à moyenne, alors qu’en 2003, elle a atteint ou s’est rapprochée de la classe d’intégrité bonne sur l’ensemble du parcours de la rivière. Un échantillonnage réalisé en 2011, à un site seulement, a confirmé les bons résultats obtenus en 2003. La communauté piscicole a probablement répondu à une amélioration globale et progressive de la qualité de l’eau avec la mise en service de plusieurs usines de traitement des eaux usées municipales à la fin des années 1980, dont les deux principales sont celles de Saint-Hyacinthe et de Farnham. Les mesures prises en agriculture, à la suite de la réglementation sur la réduction de la pollution d’origine agricole, en 1997, et de l’adoption du Règlement sur les exploitations agricoles, en 2002, ont aussi possiblement permis une amélioration de la qualité de l’eau dont ont pu tirer profit les communautés piscicoles de la rivière.

Dans les rivières Yamaska Nord en aval de Granby et Yamaska Sud-Est en aval de Cowansville, l’indice d’intégrité biotique a augmenté un peu de 1995 à 2011, quoiqu’il soit resté dans la classe de très faible intégrité. Dans la rivière Noire, en aval d’Upton, l’intégrité biotique n’a progressé que de trois unités, pour passer de la classe faible à la classe moyenne. Ce secteur reçoit aussi la pollution résiduelle urbaine et industrielle d’Acton Vale. Ainsi, il semble que malgré les efforts d’assainissement, sur ces rivières à faible capacité de dilution en période d’étiage, la pollution résiduelle reste jusqu’à maintenant trop importante pour permettre le rétablissement de communautés piscicoles en santé. D’ailleurs sur ces rivières, contrairement à ce qui se passe généralement sur la rivière Yamaska, les objectifs environnementaux de rejet (OER) formulés pour les effluents municipaux sont souvent inatteignables puisqu’ils sont supérieurs aux performances épuratoires des technologies conventionnelles en traitement des eaux usées. De plus, comme il y a plusieurs industries en réseau, les effluents municipaux et les eaux usées brutes déversées par les ouvrages de surverse peuvent contenir plusieurs contaminants dommageables pour la faune aquatique.

Rapport ( PDF, 1,9 Mo)

 

RICHARD, Y., 2014. Évolution de l’intégrité biotique des communautés piscicoles du bassin versant de la rivière Yamaska entre 1995 et 2011, Québec, ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ISBN 978-2-550-71553-5 (PDF), 18 p. et 6 annexes.

   


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017