Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Le puits

Équipement de pompage requis

Lorsque l’ouvrage de captage est en place, une pompe est généralement requise pour acheminer l’eau au lieu de consommation, à moins que le propriétaire ne bénéficie d’un écoulement naturel provenant d’un puits jaillissant ou d’un écoulement gravitaire à la suite de l’aménagement d’une source. Dans tous les autres cas, un équipement de pompage est nécessaire pour assurer un approvisionnement constant en eau.

Ce dernier doit être choisi en fonction du type de captage, de sa profondeur et de sa capacité de production. Il importe de faire la distinction entre des ouvrages de captage de faible profondeur (inférieure à 9 mètres) et ceux dont la profondeur excède 9 mètres, car le type d’équipement de pompage requis est fort différent.

Divers éléments doivent être considérés dans le choix d’un équipement de pompage :

  • Puissance électrique disponible (120 ou 240 volts);

  • Espace disponible pour son installation;

  • Coûts liés à la pompe et aux réparations une fois le délai de garantie écoulé;

  • Facilité de réparation (sur place, chez le vendeur, chez le fabricant);

  • Service après-vente.

De façon générale, la capacité d’un système de pompage devrait répondre adéquatement aux épisodes quotidiens de grande consommation, c’est-à-dire à la demande de pointe (voir chap. 1).

Il est à noter qu’au Québec les installateurs de pompes doivent détenir une licence appropriée de la Régie du bâtiment du Québec. Dans le cas des puits profonds, les puisatiers opèrent souvent, en parallèle, des commerces d’installation de pompes, ce qui peut être profitable au consommateur.


Pompes pour puits peu profonds

Deux grandes catégories de pompes pour puits peu profonds existent sur le marché : les pompes à piston à déplacement horizontal et les pompes centrifuges caractérisées par un tuyau d’aspiration unique. Pour chacune d’elles, il existe divers modèles permettant de répondre aux besoins spécifiques qui ont été déterminés au préalable. Elles sont conçues spécifiquement pour répondre adéquatement aux besoins domestiques. Ces types de pompes ne sont utilisées que dans les cas où le niveau de l’eau n’excède pas 6,7 mètres de profondeur.

Il faut noter que ces pompes peuvent aussi être utilisées pour un puits tubulaire profond très productif dont le niveau de l’eau se maintient à faible profondeur. Par contre, si le niveau d’eau baisse, il y a risque d’infiltration d’air dans le système de distribution, ce qui engendrerait le désamorçage du système et pourrait endommager le mécanisme de la pompe.

Figure 7 Illustration d’une pompe à piston

Figure 7 Illustration d’une pompe à piston

Figure 8 Illustration d’une pompe centrifuge

Figure 8 Illustration d’une pompe centrifuge

  Retour au menu

Pompes pour puits profonds

Ce type de pompe doit nécessairement être utilisé dans tous les cas où le niveau d’eau dépasse 9 mètres de profondeur. Il faudra s’assurer qu’elle est suffisamment immergée pour ne pas être à découvert lors de son fonctionnement, c’est-à-dire pour qu’il y ait, en tout temps, une bonne colonne d’eau au-dessus de l’entrée d’eau de la pompe. L’essai de débit réalisé à la fin du forage revêt donc une grande importance, car il permettra d’avoir une bonne idée de sa capacité, ce qui facilitera le choix du modèle de pompe le plus approprié. De façon générale, la base de la pompe devra être placée à au moins 4 mètres du fond du puits pour éviter de pomper des particules fines qui pourraient se déposer au fond du puits au fil des années.

Deux grandes catégories de pompes pour puits profonds se trouvent sur le marché : les pompes immergées (communément appelées pompes submersibles) et les pompes centrifuges à éjecteur pour puits profonds, qui nécessitent l’installation de deux tuyaux.

Contrairement à tous les autres types de pompes dont le moteur est à l’extérieur de l’eau, l’ensemble complet de la pompe immergée, y compris le moteur, est installé dans le puits, sous le niveau de l’eau. Ce type de pompe peut puiser l’eau à des profondeurs allant jusqu’à 300 mètres. Au Québec, la pompe immergée est de loin la plus populaire. Il existe une grande diversité de modèles de pompes immergées pouvant répondre à toutes les conditions de débit, de profondeur d’eau et d’alimentation électrique.

Figure 9 Illustration d’une pompe immergée ou submersible

Figure 9 Illustration d’une pompe immergée ou submersible

Contrairement aux pompes immergées, le moteur de la pompe à éjecteur pour puits profonds présente la particularité d’être installé à l’extérieur du puits. Cette pompe est constituée d’une unité de pompage située au niveau du sol et d’un ensemble éjecteur situé dans le tubage, juste au-dessus de la prise d’eau. Ce système peut pomper l’eau efficacement jusqu’à une profondeur d’environ 30 mètres, un pompage plus profond entraînant une importante diminution de rendement.


Tableau 1 Comparaison des deux types de pompe pour puits profonds

Types de pompe

Avantages

Inconvénients

Pompe à éjecteur

Économique

Ne peut tolérer d’air dans le système

Forte capacité à faible pression

Difficile à amorcer s’il existe une fuite dans les conduites

Réparation facile

S’endommage facilement s’il y a présence de sable dans l’eau

Peut être installée à distance du puits

 

Facile à installer

 

Pompe immergée

Très efficace, écoulement régulier, capacité constante

Le désamorçage peut endommager le moteur

Offre une vaste gamme de capacités et de pressions

Le sable dans l’eau entraîne l’usure prématurée des pièces
Peut être utilisée pour les puits de surface et les puits profonds Coûteuse et parfois difficile à réparer
À l’abri du gel  
Silencieuse  
Bonne durabilité  

Retour au menu

Réservoir hydropneumatique (ou réservoir sous pression)

Lorsque le puits est aménagé et que le choix d’un système de pompage est arrêté, une composante importante d’un système de distribution est le réservoir hydropneumatique. Ce dernier joue le double rôle de réservoir d’eau et d’appareil de pressurisation du système d’approvisionnement. Il procure une réserve d’eau suffisante sous pression d’air, ce qui évite de déclencher la pompe à chaque ouverture du robinet.

Le fonctionnement de la pompe est commandé par un interrupteur de pression réglé à deux valeurs. Lorsque la pression du réservoir atteint la valeur minimale, la pompe se met en marche et alimente le réservoir en eau. L’air du haut du réservoir se comprime jusqu’à ce que la pression atteigne la valeur maximale, provoquant ainsi l’arrêt de la pompe. Lorsqu’on ouvre un robinet, l’eau est poussée dans les conduites par la pression d’air. Lorsque la pression chute sous la valeur minimale, la pompe se remet en marche et amorce un nouveau cycle.

Cette installation fonctionne sur le même principe que l’alimentation en eau d’une municipalité, mais à échelle plus réduite.

  Retour à l'index du dossier "Le Puits"


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014