Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Lac-Mégantic
Le ministre Yves-François Blanchet annonce que les prises d'eau de la rivière Chaudière sont sécuritaires

Lévis, le 18 septembre 2013 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, annonce que les derniers résultats d’analyses menées par le Ministère démontrent que les secteurs de la rivière Chaudière où se trouvent les prises d’eau des villes de Lévis, Saint-Georges et Sainte-Marie sont maintenant sécuritaires. Les villes peuvent ainsi retourner puiser leur eau dans la rivière selon un rigoureux programme de suivi élaboré en vue d’éliminer tout risque potentiel pour la population.

Conditions requises

Cette annonce survient après que le Ministère se soit assuré de remplir trois conditions essentielles :

  • Les résultats d’analyses de la qualité de l’eau et des sédiments devaient démontrer des résultats sécuritaires par rapport à l’approvisionnement en eau potable;
  • Un programme de suivi de la qualité de l’eau devait être élaboré et instauré;
  • Des solutions alternatives, assez résistantes pour l’hiver, devaient être disponibles ou prévues, dans le cas où des hydrocarbures étaient détectés dans le cadre du programme de suivi.

« Les trois conditions que nous devions respecter sont maintenant réunies. Oui, il y a eu un certain délai qui a pu causer des désagréments, mais nous faisons face à une situation sérieuse qui commande la rigueur et la vigilance. La sécurité de la population demeure une priorité absolue. Nous autorisons aujourd’hui le retour à la rivière Chaudière parce que nous avons mis en œuvre des mesures qui permettent de s’assurer de la qualité de l’eau potable fournie à la population, et ce, en tout temps », a déclaré le ministre Blanchet.

Programme de suivi

Afin d’encadrer le retour à la rivière Chaudière comme source d’approvisionnement en eau potable, le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP), en collaboration avec l’Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches, l’Institut national de santé publique du Québec, le ministère de la Sécurité publique et les villes concernées, a élaboré un programme de suivi serré, qui s’appuie principalement sur l’analyse de paramètres prédéterminés dont la fréquence de prélèvement a été adaptée en fonction de la situation.

Chacune des villes a également prévu une source alternative d’alimentation temporaire assez résistante pour l’hiver, dans le cas où les résultats d’analyses révélaient la présence de substances à des concentrations présentant un risque potentiel pour la santé humaine. Les opérations de nettoyage des berges actuellement en cours ainsi que les augmentations soudaines du débit de la rivière lors de pluies ou de la crue du printemps pourraient mener à une remise en suspension des hydrocarbures accumulés dans les sédiments de la rivière ou dans ceux qui sont sur les berges. Un suivi rigoureux est effectué à cet égard.

Par ailleurs, certains intervenants municipaux ont mentionné avoir besoin de temps avant de retourner à leurs prises d’eau permanentes, notamment pour effectuer des travaux de nettoyage de leur système. Chaque ville suivra ainsi son propre agenda en ce qui a trait au retour à la rivière Chaudière. « Je nous imagine tous pousser un soupir de soulagement, parce que ça aurait pu être bien pire. Mais ça ne doit pas nous suffire. Tout le gouvernement réfléchit à l'après-Lac-Mégantic : rien ne sera plus comme avant. Parmi les sujets de réflexion à venir, il faut ajouter une prise en considération des sources potentielles de déversements en amont des prises d'eau de nos villes et villages. Nous y travaillons», a conclu le ministre Blanchet.

- 30 -

SOURCE :

Catherine Salvail
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable,
de l'environnement, de la Faune et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017