Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Développement du réseau québécois d’aires protégées : Québec et Conservation de la nature signent une entente de partenariat financier de 10 millions de dollars

Montréal, le 24 janvier 2002 - « Cette entente unique avec un partenaire privé confirme la volonté du gouvernement québécois de créer une véritable mosaïque verte d’aires protégées au cœur même de la vie des gens, là où se trouve la biodiversité. » C’est en ces termes que le ministre d’État à l’Environnement et à l’Eau, M. André Boisclair, s’est réjoui de l’entente de partenariat financier (pdf 15 Ko) de 10 millions de dollars qu’il a signée aujourd’hui avec M. Pierre Renaud, directeur régional de Conservation de la Nature, afin d’appuyer le développement national d’un réseau d’aires protégées en milieu privé au Québec. Cette entente fait suite au budget de novembre dernier dans lequel on annonçait l’ajout de fonds pour la réalisation de projets visant la protection de l’environnement et le développement durable.

Par cette entente, Conservation de la Nature s’engage à assumer, et ce pour un montant de 5 millions de dollars, les coûts liés à l’acquisition de terrains privés aux fins de conservation d’aires protégées répondant aux critères de l’Union mondiale pour la nature. Le gouvernement du Québec investit également, dans le cadre de cette entente, la somme de 5 millions de dollars tout en assumant la conservation de tous les terrains qui pourraient lui être cédés.

« Cette entente permettra d’accélérer la conservation de notre patrimoine naturel en milieu privé, protégeant ainsi les habitats des espèces menacées ou vulnérables pour le bénéfice des générations présentes et futures. La vallée du Saint-Laurent, par exemple, constituée majoritairement de terres privées, abrite 83 % des espèces de plantes et d’arbres du Québec, 60 % des oiseaux aquatiques et près de 90 % de la population québécoise, d’où l’importance de préserver les derniers grands espaces naturels en terre privée », a pour sa part précisé le directeur régional de Conservation de la Nature, M. Pierre Renaud. Précisons que Conservation de la Nature est propriétaire de 83 sites représentant plus de 18 000 acres de terrains au Québec voués à la conservation.

Une grande partie de la biodiversité du Québec composée d’écosystèmes exceptionnels, rares, uniques ou menacés, se trouve en milieu habité ou développé et donc souvent en milieu privé. De plus, la grande majorité des espèces fauniques menacées ou vulnérables ont leurs habitats dans le sud du Québec.

« L’environnement figure au premier rang des priorités nationales du Québec. Ce geste novateur d’appui et de reconnaissance de la contribution du milieu privé confirme notre volonté de créer et d’encourager les liens de solidarité collective qui sont essentiels au maintien de la biodiversité et au développement durable de la société québécoise », a conclu le ministre Boisclair.

Photo disponible à l'adresse suivante :
http://www.menv.gouv.qc.ca/


- 30 - 

SOURCES :

Jean-Louis Laplante
Attaché de presse
Cabinet du ministre d'État à
l'Environnement et à l'Eau
Tél. : (418) 521-3911
Louise Barrette
Ministère de l’Environnement
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 4163

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017