Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Québec franchit une étape importante pour la mise en oeuvre de l'entente sur les ressources en eaux durables du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent

QUÉBEC, LE JEUDI 30 NOVEMBRE 2006 – L’Assemblée nationale a approuvé aujourd’hui l’Entente sur les ressources en eaux durables du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. En soumettant cet engagement international important à l’assentiment des parlementaires, la ministre des Relations internationales, madame Monique Gagnon Tremblay, et le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, monsieur Claude Béchard, ont franchi une étape indispensable à la mise en œuvre au Québec, de cet accord signé le 13 décembre 2005 à Milwaukee par les premiers ministres du Québec et de l’Ontario et les huit Gouverneurs des États riverains des Grands Lacs, soit l’Illinois, l’Ohio, le Michigan, New York, la Pennsylvanie, le Minnesota, le Wisconsin et l’Indiana.

L’Entente vise à préserver la quantité des eaux dans le bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. Elle stipule que les dix gouvernements adoptent et appliquent une interdiction des dérivations hors du bassin hydrographique des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. Ils adoptent également des normes et objectifs communs pour les prélèvements d’eau à l’intérieur du bassin.

Mme Gagnon Tremblay a tenu pour sa part à souligner que cette entente constitue un événement historique. C’est en effet la première fois que des États fédérés de pays différents signent un accord portant sur la gestion des dérivations et des prélèvements d’eau d’un bassin versant transfrontalier d’une pareille importance. « L’établissement de relations avec les États fédérés et régions qui partagent des problématiques communes, notamment en matière d’environnement, constitue d’ailleurs l’une des pierres angulaires de notre stratégie internationale. » a-t-elle ajouté.

« Je suis particulièrement fier de cette entente qui reflète une des grandes préoccupations du gouvernement du Québec, la gestion de l’eau dans une perspective de développement durable. Dans ce contexte, il était indispensable d’agir ensemble afin de préserver la quantité et la qualité des eaux de ce bassin hydrographique pour le bénéfice des générations futures, » a déclaré le ministre Claude Béchard.

L’Entente sur les ressources en eaux durables des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent préserve les champs de compétence et les pouvoirs décisionnels du Québec en matière de gestion des eaux de son territoire. Elle permet au Québec de participer pleinement au processus décisionnel concernant l’utilisation des eaux du bassin. Elle assure aussi une plus grande protection des eaux du fleuve Saint-Laurent contre les impacts de l’ensemble des prélèvements d’eau réalisés en amont.

Il est finalement à noter qu’alors que l’approvisionnement en eau est une problématique mondiale de plus en plus actuelle, cette entente internationale revêt une importance particulière en raison de l’ampleur du bassin qu’elle vise. À titre indicatif, les Grands Lacs, à eux seuls, représentent un cinquième des réserves d’eau douce de surface de la planète.

- 30 -

SOURCES :

Valéry Langlois
Attachée politique
Cabinet de la ministre des Relations internationales
et ministre responsable de la Francophonie
Tél. : 418 649-2319
Pascal D’Astous
Attaché de presse
Cabinet du ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Martin Brie
Conseiller
Direction des communications
Ministère des Relations internationales
Tél. : 418 649-2345
Raymonde Goupil
Conseillère
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3823 poste, 4912

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017