Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Stratégie québécoise sur les aires protégées
Le député Paradis annonce un soutien financier de 5945 $ pour un projet de conservation dans le secteur du Mont Écho en Montérégie

Québec, le 12 décembre 2006 – Au nom du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, M. Claude Béchard, le député de Brome-Missisquoi, M. Pierre Paradis, annonce l’octroi d’une aide financière de 5 945$ pour l’établissement d’une servitude de conservation perpétuelle en faveur de l’Association de Conservation du Mont Écho. Le terrain visé par la servitude couvre une superficie de 2,26 hectares et appartient à des propriétaires privés. Cette subvention servira également à réaliser des inventaires écologiques sur ce terrain ainsi qu’un plan de gestion.

« L’aide financière octroyée dans le cadre du Programme de conservation du patrimoine naturel en milieu privé permettra l’établissement d’une servitude de conservation perpétuelle sur une propriété située dans le secteur du mont Écho, l’un des derniers territoires forestiers de grande superficie qui subsistent dans le sud du Québec », a souligné le député de Brome-Missisquoi, M. Pierre Paradis.

Le terrain grevé d’une servitude de conservation est majoritairement couvert d’érablières matures qui abritent également le hêtre à grandes feuilles, le frêne d’Amérique, le bouleau jaune et le cerisier tardif. Les arbustes y sont nombreux et le parterre forestier est constitué de diverses espèces de fougères ainsi que d’herbacées typiques des forêts feuillues de la région. La salamandre sombre du Nord, une espèce d’amphibien susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable, a été observée en bordure d’un ruisseau qui traverse la propriété. La présence de deux espèces floristiques désignées vulnérables ajoute également à la valeur de conservation de cette propriété, soit le gingembre sauvage et l’adiante du Canada.

« Le gouvernement du Québec est fier de s’associer à cette initiative qui vient appuyer les efforts entrepris par plusieurs groupes de conservation et de nombreux propriétaires. Chacune des initiatives de conservation menée en territoire privé est importante et reflète l’émergence d’une préoccupation grandissante de la collectivité à l’égard des aires protégées », a ajouté le député Paradis.

Ce projet de conservation s’inscrit dans le cadre du Programme de conservation du patrimoine naturel en milieu privé – volet 1, mis en oeuvre par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Ce programme vise à soutenir les initiatives de conservation entreprises par le secteur privé en vue de développer un réseau d’aires protégées en milieu privé. L’aide financière gouvernementale octroyée par le biais de ce programme équivaut au moins à 50 % de l’ensemble des coûts admissibles afférents à l’acquisition d’une servitude de conservation.

- 30 -

SOURCES :

Pascal D’Astous
Attaché de presse
Cabinet du ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Huguette Gendreau
Conseillère en communication
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3823, poste 4163

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017