Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Des mesures décevantes à l'égard de Kyoto

Québec, le 26 avril 2007 – Au nom du gouvernement du Québec, la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, a exprimé aujourd’hui sa déception face au cadre réglementaire canadien de réduction des gaz à effet de serre rendu public par le gouvernement fédéral. Le cadre réglementaire annoncé ne permet pas le respect des engagements du Canada à l’égard des objectifs de réduction des gaz à effet de serre prévus au Protocole de Kyoto. Le non-respect de ces engagements soulève entre autres des questions quant aux pénalités prévues pour les parties n’atteignant pas les cibles fixées par le Protocole. 

Le Québec souhaite une reconnaissance explicite des émissions des gaz à effet de serre évitées grâce aux énergies renouvelables et demande une telle reconnaissance dans le système de crédits compensatoires dont on ne connaît pas encore les détails.

Par ailleurs, certains aspects du cadre canadien vont tout de même dans le sens souhaité par le Québec, notamment la mise sur pied d’un marché canadien du carbone qui pourrait être rapidement fonctionnel grâce à la Bourse de Montréal qui possède tous les atouts nécessaires pour en faire une réussite. « Nous aurions toutefois préféré que ce marché soit ouvert à l’échelle internationale et non limité au Canada », a déclaré la ministre Beauchamp.

Le Québec accueille également de façon positive la possibilité pour les grandes entreprises d’avoir recours au mécanisme de développement propre (MDP) du Protocole de Kyoto afin d’atteindre leur cible de réduction. Cette disposition permettra de réduire leurs coûts de conformité à la réglementation fédérale et créera un marché supplémentaire pour les entreprises québécoises qui réalisent des projets MDP.

La reconnaissance des réductions hâtives des émissions de gaz à effet de serre réalisées par le secteur industriel québécois depuis 1990 est également une mesure demandée par le Québec depuis nombre d’années. Cette reconnaissance, dans le cadre réglementaire fédéral, est donc une bonne nouvelle.

La ministre a tenu à rappeler que le Québec est déterminé à poursuivre ses efforts et à mettre les bouchées doubles dans la mise en œuvre du plan d’action du Québec sur les changements climatiques, rendu public en 2006. La qualité de l’air ambiant au Québec s’est grandement améliorée au cours des 30 dernières années. « Il faut aller plus loin et nous entendons poursuivre et intensifier nos efforts en assainissement de l’air », a déclaré la ministre. Le Québec prend acte des cibles de réduction annoncées dans le cadre réglementaire fédéral et attend davantage de détails sur les cibles sectorielles pour en mesurer les impacts.

- 30 -

SOURCES :

Véronik Aubry
Attachée de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Raymonde Goupil
Conseillère en communication
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3823, poste 4912

INFORMATION :

Roger T. Drolet
Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017