Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

La ministre Beauchamp annonce un soutien financier de 327 888 $ pour la conservation de milieux naturels de l'île aux Grues

Québec, le 17 septembre 2007 – À l’occasion d’une conférence de presse annonçant l’acquisition, la protection et la mise en valeur du site de la pointe aux Pins, la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, a confirmé l’octroi d’une aide financière de 327 388 $ à Conservation de la Nature - Québec. Cette aide financière vise à contribuer à l’acquisition, à des fins d’aires protégées, du site de la pointe aux Pins. Ce site de 48 hectares est situé sur la pointe sud-ouest de l’île aux Grues, au sein de la municipalité de Saint-Antoine-de-l’Isle-aux-Grues, en Chaudière-Appalaches.

« Cette acquisition, réalisée en partenariat avec Conservation de la Nature – Québec, permettra de contribuer à la sauvegarde de paysages riverains et de zones de batture d’une grande beauté, qui constituent des milieux humides remplissant des rôles écologiques essentiels. Cette initiative assurera également la protection d’un site auquel de nombreux résidents de l’île aux Grues s’identifient depuis toujours et contribuera au maintien d’un milieu de vie de qualité pour l’ensemble de la population », a souligné la ministre Beauchamp.

La propriété abrite des érablières à sucre au sein desquelles on trouve une grande variété d’arbres dont le hêtre à grandes feuilles, le tilleul d’Amérique, le chêne rouge, l’ostryer de Virginie, le noyer cendré, qui a d’ailleurs a été désignée en voie de disparition au Canada, ainsi que des érables à sucre âgés de près de 300 ans. Une très belle colonie de floerkée fausse-proserpinie, une espèce floristique désignée vulnérable au Québec, a aussi été recensée sur la propriété. Cette acquisition a également permis de contribuer à sauvegarder une colonie d’ériocaulon de Parker, une espèce floristique désignée menacée au Québec, qui colonise les battures situées en face du terrain acquis.

« La constitution d’un réseau d’aires protégées en milieu privé constitue un élément important du Plan d’action québécois sur les aires protégées, en particulier dans le Québec méridional, là ou une partie importante des sites naturels d’intérêt sont situés en milieu privé », a ajouté la ministre Beauchamp.Le projet de Conservation de la Nature - Québec s’inscrit dans le cadre du Programme de conservation du patrimoine naturel en milieu privé – volet 2, mis en oeuvre par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Ce programme vise à soutenir les initiatives de conservation entreprises par le secteur privé en vue de développer un réseau d’aires protégées en milieu privé. L’aide financière gouvernementale octroyée par le biais de ce programme équivaut à 50 % de l’ensemble des coûts admissibles liés à l’acquisition du territoire à des fins d’aires protégées. Les détails du programme se trouvent sur le site Internet du Ministère à l’adresse

www.mddep.gouv.qc.ca/biodiversite/prive/programme/index.htm.

– 30 –

SOURCES :

Véronik Aubry
Attachée de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Sonia Chouinard
Conseillère en communication
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017