Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Actions en environnement
La ministre Line Beauchamp fière des actions structurantes mises de l'avant en 2007

Québec, le 28 décembre 2007 - « Je suis fière des actions que le gouvernement du Québec a mises de l’avant au cours de la dernière année pour assurer la protection de l’environnement et des écosystèmes naturels. Nos actions contribueront directement à améliorer la qualité de l’air que nous respirons, tout en protégeant la terre et l’eau, des ressources inestimables. Le Québec a fait des choix qui contribueront au bien-être des générations actuelles et futures », a déclaré la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, alors qu’elle dressait un bilan de l’année 2007.

Améliorer la qualité de l’air et lutter contre les changements climatiques

« La participation et le rayonnement du Québec à la Conférence de Bali ont permis de clore, de belle façon, une année qui a été riche en actions visant à améliorer la qualité de l’air et à lutter contre les changements climatiques. Parmi ces actions, je pense notamment à la mise en place d’une redevance sur les hydrocarbures, qui permettra de générer 200 millions de dollars par année, ainsi qu’à la bonification de notre plan d’action contre les changements climatiques, qui était déjà considéré comme le meilleur en Amérique du Nord, et à l’adoption des normes californiennes en matière d’émissions de gaz à effet de serre pour les véhicules légers », a poursuivi la ministre.

Le Québec est reconnu comme un leader dans la lutte aux changements climatiques au Canada, et même en Amérique du Nord. Au cours des derniers mois, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures qui lui permettront de conserver son statut de chef de file. Parmi ces mesures, soulignons le programme Coupez le moteur, le programme Biogaz, la nouvelle disposition au Code de la sécurité routière permettant l’accès au réseau routier de véhicules plus respectueux de l’environnement, le programme de substitution du mazout vers des énergies moins polluantes, ainsi que le resserrement de la norme de teneur en soufre du mazout lourd et, enfin, la déclaration obligatoire de certains contaminants dans l’atmosphère.

Protéger les milieux terrestres

« Notre gouvernement a également fait de la protection des milieux terrestres une priorité. À cet égard, mentionnons la mise en réserve d’un terrain sur l’île Charron en vue de l’agrandissement du parc national des Îles-de-Boucherville ainsi que l’ouverture officielle du premier parc nordique du Québec, le parc national des Pingualuit », a déclaré la ministre.

Le gouvernement a également instauré des incitatifs économiques qui permettront de mieux protéger les sols. À titre d’exemple, soulignons le lancement du programme ClimatSol, destiné à réhabiliter des terrains contaminés situés dans les municipalités du Québec, ainsi que la poursuite du Programme sur la redistribution aux municipalités des redevances pour l’élimination de matières résiduelles. Le programme ClimatSol est doté d’une enveloppe budgétaire globale de 50 M$ sur trois ans, alors que les redevances exigibles pour l’élimination de matières résiduelles ont permis de redistribuer 71,4 M$ aux municipalités depuis juin 2006. L’aide financière accordée à des organismes de conservation et propriétaires privés, dans le cadre du Programme de conservation du patrimoine naturel en milieu privé, a permis de contribuer de façon importante à la sauvegarde la biodiversité et des milieux naturels sur le territoire québécois.

L’eau, une ressource inestimable

La protection de l’eau a aussi été au cœur des priorités gouvernementales au cours de la dernière année. « Ma tournée des régions affectées par les fleurs d’eau d’algues bleu-vert m’a permis d’être à l’écoute des citoyens. Le Rendez-vous stratégique, qui s’est déroulé en septembre dernier, a clos cette tournée en convenant, avec les divers intervenants, d’un nouveau plan d’intervention gouvernemental prévoyant, au cours des 10 prochaines années, des investissements de près de 200 M$ destinés à la protection de nos lacs et de nos cours d’eau », a mentionné la ministre.

D’autres mesures ont aussi été adoptées par le gouvernement du Québec afin de protéger la ressource Eau, comme l’annonce d’un investissement supplémentaire de 3,15 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour les infrastructures municipales en eau potable et eaux usées, le projet de règlement portant sur la protection des eaux contre les rejets des embarcations de plaisance, ainsi que le projet de règlement portant sur l’interdiction de vente des détergents à vaisselle d’usage domestique contenant 0,5 % ou plus de phosphore.

Des choix énergétiques avantageux

« Le Québec, qui est un leader en matière d’hydroélectricité, une énergie propre et renouvelable, se positionne de plus en plus comme une référence nord-américaine en matière d’énergie éolienne. Nous sommes résolument tournés vers des choix énergétiques avantageux sur le plan environnemental. De plus, afin d’assurer la sécurité énergétique du Québec et de remplacer le mazout, une énergie polluante, le Québec a adopté des décrets permettant la réalisation de projets de ports méthaniers à Lévis et Cacouna, qui assureront un approvisionnement en gaz naturel », a affirmé la ministre Beauchamp.

Une vision d’avenir

Le gouvernement du Québec a également profité de l’année 2007 pour mettre sur la table des orientations qui assureront le bien-être des générations futures. « Je suis particulièrement fière de l’adoption de la Stratégie gouvernementale de développement durable, qui confirme clairement notre volonté de réussir la démarche de développement durable dans laquelle nous nous sommes résolument engagés. Rappelons que le Québec est l’un des cinq États au monde à s’être doté d’une loi sur le développement durable et l’un des trois États avec une stratégie de laquelle découle des plans d’action, ce qui en fait un pionnier », a continué la ministre.

Par ailleurs, dans le but d’inciter les initiatives en environnement, le gouvernement du Québec a annoncé la mise en place du Programme de soutien à la mission des organismes nationaux, qui versera 1,29 M$ sur trois ans aux organismes environnementaux d’envergure nationale au Québec. L’aide financière octroyée dans le cadre de ce programme vise à consolider la vocation de ces organismes en leur permettrant de consacrer plus de temps à l’action environnementale et à la mise en œuvre du développement durable.

« Je ne peux qu’être fière du bilan 2007 du gouvernement du Québec pour la protection de notre environnement et des écosystèmes naturels. Nous avons fait beaucoup, ce qui a permis au Québec de se démarquer, et ce, même à l’échelle internationale. Nous savons toutefois que nous devrons poursuivre, voire même redoubler nos efforts afin de conserver notre statut de leader et de relever les nombreux défis qui nous attendent, comme les changements climatiques. Nous agissons pour le bien-être des générations actuelles et futures, ce qui demeure la source de notre motivation », a conclu la ministre.

– 30 –

SOURCES :

Philippe Cannon
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Marie-Ève Déry
Conseillère en communication
Directio0n des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017