Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Budget du Québec 2008-2009 - Près de 150 millions de dollars supplémentaires afin de poursuivre le virage vers le développement durable

Québec, le 15 mars 2008 – La ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, se réjouit de l’augmentation budgétaire consentie à son ministère pour la prochaine année et des réalisations que ce budget lui permettra de mettre en œuvre. En effet, la ministre des Finances accorde quelque 148 millions supplémentaires, au cours des cinq prochaines années, afin d’appuyer les grands défis de l’heure en environnement.

Pour le seul exercice budgétaire 2008-2009, les crédits du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs augmenteront de près de 6 %. « L’augmentation budgétaire consentie par la ministre des Finances confirme les engagements de notre gouvernement en faveur d’une société axée sur le développement durable et la protection de l’environnement. Elle permettra non seulement de consolider les actions entreprises, mais aussi de poursuivre sur la lancée qui positionne le Québec comme un leader du développement durable en Amérique du Nord », a indiqué la ministre.  

La gestion de l’eau  

Le budget réserve 30 millions de dollars pour la protection de l’eau, qui demeure au cœur des priorités du gouvernement. Il a d’ailleurs déjà annoncé son intention de se doter d’une loi sur l’eau. Près de 15 millions de dollars seront dédiés à la création du Bureau québécois des connaissances sur l’eau, qui aura pour mandat de parfaire notre expertise sur cette ressource. « Nous avons signifié notre intention de doter le Québec d’une loi sur l’eau, mais nous devons parfaire au préalable nos connaissances pour en assurer la pérennité. En développant notre expertise, nous pourrons mieux encadrer les différents usages de l’eau. En agissant ainsi, le gouvernement démontre le sérieux de la démarche qu’il entreprend », a déclaré la ministre Beauchamp.  

De plus, le gouvernement accentue l’aide financière déjà accordée aux organismes de bassins versants en leur accordant 15 millions de dollars supplémentaires au cours des cinq prochaines années. Rappelons que le plan d’intervention gouvernemental sur la problématique des algues bleues prévoit desinvestissements de près de 200 millions de dollars, au cours des dix prochaines années, pour la protection de nos lacs et de nos cours d’eau. Les montants additionnels permettront d’étendre la gestion par bassin versant à l’ensemble du Québec méridional et ainsi, il n’y aura plus de bassins versants orphelins.        

La protection du territoire  

Le budget consacre 106 millions de dollars supplémentaires pour la sauvegarde du patrimoine naturel québécois.De ce montant, 55 millions de dollars seront investis afin de poursuivre la mise en valeur et la modernisation du réseau des Parcs de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). Pour le gouvernement, ces parcs représentent une composante importante de l’offre de produits touristiques pour les régions et constituent un levier important de développement économique, en plus de contribuer à préserver le patrimoine naturel du Québec.  

Par ailleurs, le gouvernement investira 26 millions de dollars pour la création de grands parcs nationaux en territoire nordique. « Le gouvernement est résolu à assurer le développement du Nord du Québec. Plus que jamais les Québécoises et les Québécois pourront jouir de ces territoires », a déclaré la ministre Beauchamp. Ainsi, avec la participation des Inuits et des Cris, le gouvernement poursuit l’objectif de convertir plus de 30 000 km2 du territoire public en parcs nationaux dans la région du Nord-du-Québec.  

Finalement, le gouvernement entend maintenir et stimuler chez les organismes de conservation du Québec un partenariat public-privé en matière de conservation de la nature. Il consacrera 25 millions de dollars pour renforcer le réseau d’aires protégées en milieu privé, dont il souhaite voir tripler la superficie au cours des cinq prochaines années.  

Les technologies propres  

En matière de lutte contre les changements climatiques, le Québec fait figure de proue, et son plan d’action a été maintes fois cité comme l’un des meilleurs en Amérique du Nord. Premier gouvernement au monde à imposer une redevance sur les hydrocarbures pour financer la lutte contre les changements climatique, le Québec dispose de 1,5 milliard pour la mise en œuvre des 26 actions de réduction de gaz à effet de serre et d’adaptation aux changements climatiques de son plan d’action.  

Un financement additionnel de 12 millions de dollars est accordé pour soutenir l’innovation des technologies propres dans les domaines de l’eau et de sols. Ces montants s’ajoutent aux 225 millions de dollars déjà disponibles pour développer de nouvelles technologies. De plus, afin de favoriser les investissements dans les technologies pour la production d’énergie propre, les systèmes de pompes et les systèmes de conversion des déchets en énergie s’ajoutent désormais à la liste des biens pouvant bénéficier d’une déduction pour amortissement accéléré au taux de 50 %.  

Le leadership gouvernemental  

Le Québec est l’un des cinq premiers États au monde à s’être doté d’une loi sur le développement durable et entend poursuivre dans cette foulée.Ainsi, dans le cadre de sa stratégie, il se dotera d’une politique de gouvernement écoresponsable. À ce titre, tous les ministères et organismes devront, entre autres, intégrer dans leurs politiques d’achat les principes du développement durable.  

« Je me réjouis que le développement durable et la protection de l’environnement soient parmi les grands gagnants du budget 2008-2009. Les attentes des Québécoises et des Québécois sont élevées en cette matière. Les citoyennes et citoyens du Québec peuvent compter sur ma détermination et celle de mon ministère à poursuivre l’action gouvernementale. Le budget d’aujourd’hui nous donne les moyens de nos ambitions », a conclu la ministre Beauchamp.    

- 30 -

SOURCES :

Philippe Cannon
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Anne Trudel
Conseillère en communication
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs

INFORMATION :

Patrick Septembre,
Responsable des relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017