Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le gouvernement annonce la création d'une commission du BAPE sur le développement durable de la production porcine

Québec, le 13 juin 2002. Le ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, à l'Environnement et à l'Eau, M. André Boisclair, de concert avec le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. Maxime Arseneau, annonce qu'il entend demander au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement de créer une commission sur le développement durable de la production porcine au Québec.

« Le temps d'arrêt sur l'industrie porcine que nous annonçons aujourd'hui doit s'accompagner d'une vision à moyen terme pour la pérennité de cette industrie. En effet, tout ne doit pas s'arrêter là. Il est impératif de poursuivre la réflexion afin d'inclure tous les autres volets du développement durable dans une stratégie d'assainissement agricole au Québec », a déclaré le ministre Boisclair.

Cette commission aura notamment pour mandat d'établir le cadre du développement durable de la production porcine qui tienne à la fois compte des aspects économiques, sociaux et environnementaux. Elle devra aussi examiner les modèles de production présents au Québec, en dégager les forces, les faiblesses ainsi que les impacts sur les milieux rural, agricole et sur le secteur de la transformation.

À cette fin, elle aura le mandat plus spécifique de proposer un ou des modèles favorisant une cohabitation harmonieuse qui tiennent compte des conditions propices au développement de la production porcine dans le respect de l'environnement. Ainsi, ce secteur continuera de contribuer au développement économique du Québec et de ses régions.

Enfin, elle devra examiner les questions environnementales non couvertes par la réglementation gouvernementale, comme par exemple la déforestation.

« Répondre aux exigences du développement durable, c'est aussi miser sur la confiance et le dialogue. C'est donc dans la recherche de solutions éclairées et harmonieuses qu'il faut situer la création de ce nouveau forum de réflexion », a conclu le ministre Arseneau.

- 30 -

SOURCES :

Jean-Louis Laplante
Attaché de presse
Cabinet du ministre d’État aux
Affaires municipales et à la Métropole,
à l’Environnement et à l’Eau
Tél. : (418) 521-3911
Louise Barrette
Direction des communications
Ministère de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3823, poste 4163

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017