Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Algues bleu-vert et santé des citoyens : aucun compromis

Québec, le 4 juillet 2008 – Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs informe la population qu’il y a présentement un seul lac au Québec avec des restrictions d’usage liées aux algues bleu-vert, soit le lac Bleu, situé dans le bassin de la rivière Yamaska en Montérégie.

Comme c’est le cas depuis 2004, le gouvernement agit de façon responsable face aux algues bleu-vert. Dès qu’un signalement est reçu, le Ministère procède à des analyses, ce qui permet aux directions de santé publique d’établir le degré de risque pour la santé et, le cas échéant, d’émettre un avis de restriction d’usage. Cette année, le gouvernement poursuit ce travail avec la même rigueur.

En 2008, dans le but premier de protéger la santé des citoyens, il a été convenu de faire connaître uniquement les plans d’eau pour lesquels les directions de santé publique émettent des restrictions d’usage. Cette décision a été prise à la suite des résultats d’un symposium d’experts nationaux et internationaux tenu à Québec en mars 2008.

La procédure d’information prévue pour 2008 a d’ailleurs été positivement saluée par les spécialistes universitaires et chercheurs sur cette question au Québec. De plus, le Regroupement des organisations de bassin versant du Québec a jugé adéquate cette procédure adoptée par le gouvernement du Québec puisqu’elle permet de protéger la santé publique.

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs entend par ailleurs publier d’ici l’automne un premier bilan de l’ensemble des informations environnementales recueillies sur les plans d’eau ayant été signalés en 2008 comme susceptibles d’être touchés par des algues bleu-vert, qu’il y ait problème ou non à la santé publique.

Rappelons que le gouvernement assume entièrement ses responsabilités. En effet, un Plan d’intervention doté d’un budget de 200 M$, comprenant 35 mesures, toutes actuellement en cours, a été présenté lors du Rendez-vous stratégique sur les algues bleu-vert tenu à Sainte-Adèle en septembre dernier.

Le gouvernement du Québec veut donc rassurer la population et affirmer que tout est en place pour que cette dernière soit correctement et immédiatement informée quant aux risques potentiels liés au phénomène des algues bleu-vert.

– 30 –

SOURCE :

Chantal Gagnon
Conseillère en communication
Direction des communications
Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
Tél.: 418 521-3823, poste 4148

INFORMATION :

Relations médias : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017