Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Un investissement de 30 millions $ : Le premier ministre annonce la création du parc national du Lac-Témiscouata

Cabano, le 9 avril 2009 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, accompagné du ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Claude Béchard, a annoncé aujourd’hui la création d’un nouveau parc, le parc national du Lac-Témiscouata, qui deviendra le deuxième plus grand parc québécois au sud du fleuve Saint-Laurent, après celui de la Gaspésie.

« Créer un parc national, c’est un cadeau qu’on se fait à nous Québécois, parce que cela va permettre à nous, mais surtout à nos enfants et petits-enfants, de continuer à jouir de notre patrimoine naturel. En préservant une flore, une faune et des écosystèmes bien particuliers, comme c’est le cas ici avec le parc national du Lac-Témiscouata, nous faisons un précieux legs aux générations à venir », a mentionné le premier ministre.

« Ce parc national est également un outil de développement économique, puisque avec une capacité d’accueil d’environ 160 000 visiteurs annuellement, il devrait générer des retombées économiques de 30 millions $ et permettre le maintien ou la création de 500 emplois, dont une cinquantaine directement liés au parc. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le Bas-Saint-Laurent », a poursuivi monsieur Charest.

Le futur parc national aura une superficie de 175 km2, ce qui équivaut à un peu moins que la superficie de l’Île d’Orléans. Il sera divisé en deux secteurs, l’un au nord-est (157,2 km2) et l’autre au sud-est (18,1 km2) du lac Témiscouata. Son établissement assurera la protection d’un échantillon de paysages caractéristiques de la vaste région naturelle des monts Notre-Dame, qui n’est pas encore représentée dans le réseau des parcs du Québec.

Le ministre Béchard s’est réjoui de cette décision. « Ce parc, qui occupera près de la moitié des rives du lac Témiscouata, constituera une destination écotouristique unique parmi le réseau des parcs nationaux du Québec. Le grand nombre de sites archéologiques qui s’y trouvent témoigne de la richesse culturelle de ce territoire et confère à ce futur parc national un caractère distinctif », a-t-il ajouté.

Depuis 2003, 7 nouveaux territoires qui couvrent près de 25 000 km2 ont été protégés en vue de la création de nouveaux parcs nationaux, et deux autres projets dans le Nord du Québec ont franchi l’étape des audiences publiques. Le parc national du Lac-Témiscouata portera à 23 le nombre de parcs nationaux au Québec.

Soulignons que ce nouveau projet nécessitera un investissement de 30 millions $ sur 5 ans. Le budget 2009-2010 prévoit des sommes pour étendre et développer le réseau des parcs nationaux du Québec méridional. Les travaux devraient s’amorcer dès cet été, alors que des relevés de terrains seront réalisés afin de préparer les plans et devis.

La carte du futur parc national du Lac-Témiscouata est disponible sur le site Web du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs à l’adresse : http://www.mddep.gouv.qc.ca/parcs/projets/lac-temis.htm.

- 30 -

SOURCES :

Hugo D’Amours
Attaché de presse
Cabinet du premier ministre
Tél. : 418 643-5321
Pascale Dumont-Bédard
Responsable des relations de presse au Bas Saint-Laurent 
Bureau de comté du député de Kamouraska-Témiscouata
Tél. : 418 492-7730

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017