Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le gouvernement du Québec rend publiques les conditions de réalisation du projet Saint-Césaire - Hertel et du poste de la Montérégie

Québec, le 27 juin 2002  —  Le ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, à l’Environnement et à l'Eau, M. André Boisclair, a annoncé aujourd’hui l’adoption d’un décret permettant la construction, par Hydro-Québec, de la ligne à 735 kV Saint-Césaire – Hertel et du poste de la Montérégie. La ligne Saint-Césaire – Hertel et le poste de la Montérégie font partie des projets élaborés par Hydro-Québec dans le but d’améliorer la fiabilité et la sécurité en alimentation électrique du réseau québécois à la suite de la tempête de verglas de janvier 1998.

En vertu de la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, ce projet a fait l’objet d’une audience publique par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Dans son rapport, rendu public le 14 décembre 2000, le BAPE recommandait la construction du poste de la Montérégie à 735 120/230 kV, ce à quoi le gouvernement donne aujourd’hui également son aval. Toutefois, dans son rapport, le BAPE remettait en question la justification de la ligne Saint-Césaire – Hertel en estimant que d’autres solutions pour sécuriser la région de Montréal devaient être examinées et que d’autres types de pylônes devaient être proposés pour favoriser l’intégration visuelle des équipements. Le BAPE recommandait également de privilégier la variante sud à Chambly afin de faciliter l’aménagement futur du territoire. Le gouvernement du Québec a donné suite à chacune de ces recommandations.

Le gouvernement a tout d’abord examiné d’autres solutions au projet initial. Après avoir comparé le projet d’Hydro-Québec à neuf autres solutions, le gouvernement retient le projet d’Hydro-Québec de sécurisation de l’alimentation en énergie de la population de Montréal. De plus, le rapport d’analyse environnementale du ministère de l’Environnement conclut que ce projet répond à un besoin réel et que la solution retenue est acceptable au plan environnemental.

Afin d’améliorer l’intégration visuelle des équipements, la ligne Saint-Césaire – Hertel sera constituée de pylônes de type portiques à treillis, plutôt que de pylônes conventionnels, sur toute la longueur du tracé et de quatre pylônes de type portiques tubulaires pour la traversée de la rivière Richelieu. Finalement, la variante de tracé sud au niveau de Chambly sera également privilégiée.

Le décret ainsi que le rapport d’analyse environnementale du ministère de l’Environnement sont disponibles sur le site Internet du Ministère.

-30 -

SOURCES :

Jean-Louis Laplante
Attaché de presse
Cabinet du ministre d'État aux
Affaires municipales et à la Métropole,
à l’Environnement et à l'Eau
Tél. : (418) 521-3911
Marie-Hélène Émond
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 4687

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017