Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Québec accorde plus de 2,6 M$ pour créer un remarquable corridor de conservation à Montréal

Montréal, le 30 mai 2010. – Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 2 621 221 $ à Canards illimités Canada dans le cadre du programme Partenaires pour la nature. Cette somme permettra à l’organisme d’acquérir des propriétés totalisant quelque 60 hectares, situées en bordure de la rivière à l’Orme, sur l’île de Montréal, dans l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro. Ces propriétés seront intégrées au « parc nature » de l’Anse-à-l’Orme et permettront d’en consolider la protection. C’est ce qu’a annoncé la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, en conférence de presse aujourd’hui, accompagnée de la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, ministre de la Famille et députée de Nelligan, Mme Yolande James, de même que du député de Jacques-Cartier, M. Geoffrey Kelley.

« En cette Année internationale de la biodiversité, le Québec poursuit ses efforts exceptionnels pour consolider son réseau d’aires protégées en milieu privé. La rivière à l’Orme est l’un des très rares cours d’eau d’importance encore à l’état naturel sur l’île de Montréal. En appuyant ce projet, le gouvernement du Québec contribue à la création d’un remarquable corridor de conservation en plein cœur de la région métropolitaine », a indiqué la ministre Beauchamp.
Ce projet d’acquisition permettra de créer un lien naturel entre cette rivière et le « parc nature » du Cap-Saint-Jacques, situé au nord des propriétés visées, le parc agricole du Bois-de-la-Roche, à l’ouest, ainsi que le « parc nature » de l’Anse-à-l’Orme et le boisé connu sous le nom de « boisé Angell », au sud. Une portion de ce boisé est déjà protégée par Canards illimités Canada.

Ce projet majeur concourt aussi à la protection d’une grande plaine inondable. Ces plaines, comme tous les milieux humides, remplissent des rôles écologiques essentiels dont bénéficie toute la collectivité québécoise. Elles aident notamment à régulariser le débit des cours d’eau, agissent comme un filtre naturel et offrent des habitats irremplaçables à de multiples espèces fauniques et floristiques.

« C’est comme un cadeau que nous nous faisons et que nous faisons à la population d’ici, puisque tout le monde pourra profiter de ces espaces naturels protégés. Ce qui est remarquable dans ce projet, c’est de réussir à protéger une grande plaine en bordure de la rivière à l’Orme qui est importante pour les gens de la région », a, pour sa part, déclaré la ministre James.

Les propriétés acquises incluent également des friches agricoles. Celles-ci constituent des aires d’alimentation importantes pour plusieurs espèces d’oiseaux de proie présentes dans les « parcs nature » de l’Anse-à-l’Orme et du Cap-Saint-Jacques, dont la buse à épaulette et l’épervier de Cooper. La présence de la couleuvre brune et d’une essence feuillue à statut précaire, le micocoulier occidental, toutes deux susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables, augmente la valeur de conservation associée à ce projet.

« La réalisation de ce projet est le fruit d’une vaste collaboration de toutes les forces vives du milieu. Ce précieux travail permet de protéger un territoire soumis à de fortes pressions », a conclu le député de Jacques-Cartier, M. Geoffrey Kelley.

Rappelons que le programme Partenaires pour la nature est doté d’un budget de 25 millions de dollars réparti sur cinq ans. Axé sur le partenariat, il vise à renforcer le réseau d’aires protégées en milieu privé, en soutenant les initiatives de conservation des organismes, des particuliers et des entreprises. Il a également pour objectif de sensibiliser la société québécoise à l’importance de la protection des milieux naturels.



- 30 -


 

SOURCE :

Dave Leclerc
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017