Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Lutte contre les changements climatiques : Québec et le secteur de l’aluminium signent la deuxième génération d’ententes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre

Montréal, le 15 juin 2010. – La ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, est heureuse d’annoncer la signature de la deuxième génération d’ententes volontaires de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) entre le gouvernement du Québec et le secteur de la production d’aluminium au Québec. Ainsi, Aluminerie Alouette, Alcoa Canada et Rio Tinto Alcan visent une réduction totale de 150 000 tonnes d’équivalent CO2 à terme en 2012. « La signature de ces ententes marque une décennie de collaboration avec le secteur de l’aluminium dans le contexte de la lutte contre les changements climatiques », a déclaré la ministre Beauchamp.

« C’est avec une grande fierté que je participe aujourd’hui à cet événement soulignant le renouvellement d'ententes spécifiques volontaires de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cette réduction s’effectuera tout en maintenant une basse consommation spécifique d’énergie. Alouette, déjà une référence mondiale dans ce domaine, réitère ainsi son engagement dans des voies de développement durable qui privilégient l’efficacité énergétique », a déclaré le président d’Aluminerie Alouette, M. André Martel.

« Dans le contexte de nos efforts sans cesse renouvelés de réduction des GES, il était tout naturel pour Alcoa de poursuivre son engagement. Il s’agit d’une démonstration tangible de nos stratégies en efficacité énergétique et en développement durable, qui façonnent nos opérations et reflètent les valeurs de notre entreprise et de nos gens » a déclaré M. Pierre Morin, président d’Alcoa Canada.

« Au cours des années à venir, Rio Tinto Alcan va poursuivre ses efforts, parce que la réduction des gaz à effet de serre demeure une priorité pour notre entreprise. Nous considérons qu’il s’agit d’un levier important pour le développement durable et qu’il assurera l’avenir de la production de ce métal recyclable à l’infini et ayant tant de propriétés uniques, ici au Québec », a pour sa part indiqué M. Jean Simon, président de Rio Tinto Alcan Métal primaire, Amérique du Nord.

Rappelons qu’au terme de la première génération d’ententes volontaires, qui visait les années 2002 à 2007, les entreprises productrices d’aluminium du Québec avaient largement surpassé la cible de réduction en diminuant leurs émissions de GES de 711 953 tonnes d’équivalent CO2 par année, tout en augmentant la production d’aluminium (6,4 %) et d’alumine (23 %). « Cette importante diminution d’émissions de GES est d’autant plus remarquable que ce secteur a globalement augmenté sa production durant la même période. Cela démontre qu’il est possible pour les industries de maintenir leur productivité tout en contribuant à la lutte contre les changements climatiques », a souligné la ministre Beauchamp.

De 1990 à 2007, le secteur de l’aluminium au Québec a diminué ses émissions globales de GES de 10,2 %, tout en augmentant sa production de 126 % pendant la même période.

Parallèlement à ces ententes volontaires, le gouvernement poursuit ses démarches pour la mise en place du plus important système de plafonnement et d’échanges de droits d’émission de GES en Amérique du Nord.

- 30 -

SOURCE :

Dave Leclerc, attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017