Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Pierre Arcand crée une Table de concertation sur la conservation dans le cadre du Plan Nord

Québec, le 25 novembre 2010 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Pierre Arcand, annonce la création d’une Table de concertation sur la conservation. Ce groupe de travail aura pour mandat de déterminer les enjeux et de proposer des pistes de solutions ainsi que des orientations en ce qui a trait à la sauvegarde de la biodiversité. Il jouera notamment un rôle conseil auprès du ministre afin de donner suite à l’engagement gouvernemental de réserver 50 % de la superficie du territoire du Plan Nord à des fins autres qu’industrielles, à la protection de l’environnement et à la sauvegarde de la biodiversité.

« Nos objectifs de conservation à l’échelle du Québec, et plus particulièrement sur le territoire couvert par le Plan Nord, sont très ambitieux. Nous voulons que le Plan Nord devienne une référence en matière de développement durable. Il m’apparaît essentiel que les spécialistes et les acteurs engagés dans le domaine de la conservation participent aux travaux. La Table réunira des gens qui possèdent une grande expertise et qui proviennent de tous les horizons. Leur participation va nous permettre d’enrichir la réflexion pour en arriver au meilleur plan de développement durable possible », a affirmé le ministre Arcand.

La Table de concertation sur la conservation sera sous la responsabilité du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, qui en assurera la présidence et le secrétariat. Le groupe de travail se penchera, entre autres, sur les stratégies de conservation à proposer, sur les connaissances scientifiques acquises en matière de biodiversité, sur l’état des lieux à conserver, ainsi que sur divers outils à bonifier et à concevoir.

« D’ailleurs, je considère important que le maintien de la biodiversité soit pris en considération dans une approche de développement durable sur l’ensemble du territoire québécois, et de façon prioritaire pour le développement du Nord », a ajouté le ministre Arcand.

La Table est composée de représentants issus de communautés autochtones, d’organismes non gouvernementaux de conservation et de protection de l’environnement, d’instances régionales, du gouvernement du Québec, du milieu de la recherche et de l’enseignement, d’entreprises, ainsi que de membres-conseillers sans affiliation.

Rappelons que le Plan Nord touche 1,2 million de kilomètres carrés au nord du 49e parallèle, ce qui équivaut à 72 % de la superficie du Québec. L’engagement du gouvernement est de soustraire 50 % de ce territoire à toute activité industrielle et d’y assurer un développement économique socialement responsable et durable qui bénéficiera aux communautés concernées ainsi qu’au Québec tout entier. Actuellement, le réseau d’aires protégées représente 9,4 % de la superficie du territoire du Plan Nord. L’objectif est d’allouer 12 % du territoire aux aires protégées présentes et à venir.

- 30 -

SOURCE :

Sarah Shirley
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418-521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017