Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Québec annonce l’élaboration d’une politique sur la qualité de l’air

Québec, le 31 juillet 2012 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, M. Pierre Arcand, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Yves Bolduc, ont donné aujourd’hui le coup d’envoi à l’élaboration d’une politique québécoise sur la qualité de l’air. L’annonce s’est déroulée en présence du Dr François Reeves, cardiologue d’intervention et professeur agrégé à l’Université de Montréal, concepteur de la Chaire de cardiologie environnementale, membre du Cercle scientifique David Suzuki et responsable du comité Santé environnement de Médecins francophones du Canada.

« La future politique québécoise sur la qualité de l’air sera l’une des composantes majeures de l’action gouvernementale en matière d’environnement. Elle nous permettra d’amorcer un processus d’amélioration continue de notre approche en matière d’assainissement de l’air, et d’adopter une vision intégrée de la gestion de la qualité de l’air. Nous voulons faire de cette politique un outil efficace et mobilisateur, basé sur la collaboration de l’ensemble des acteurs gouvernementaux, municipaux, économiques et de la société civile », a déclaré le ministre Pierre Arcand.

Les travaux menant à l’adoption de la politique débuteront à l’automne 2012. Ils s’amorceront par une vaste consultation publique qui s’appuiera sur un diagnostic de la situation et sur des propositions d’orientations. La démarche culminera avec l’adoption de la Politique québécoise sur la qualité de l’air à laquelle viendra s’ajouter un plan d’action.

« Notre gouvernement désire tout mettre en œuvre afin d’assurer à la population québécoise des conditions optimales pour grandir et vieillir en santé. Je suis convaincu, étant donné l’impact indéniable de la qualité de l’air sur la santé humaine, que ce projet de politique contribuera à l’atteinte de cet objectif », a souligné le ministre Bolduc.

« La réduction des contaminants atmosphériques apparaît comme un moyen incontournable d’agir de façon préventive sur la santé publique et sur la qualité de l’environnement. L’élaboration d’une politique de l’air fait ainsi partie d’un ensemble de solutions qui contribueront à diminuer de façon très significative le taux de maladies cardiovasculaires au Québec », a indiqué le Dr Reeves.

La nouvelle politique viendra compléter les différentes mesures réglementaires mises de l’avant au cours des dernières années, comme le Règlement sur l’assainissement de l’atmosphère (RAA), le Règlement sur la déclaration obligatoire de certaines émissions de contaminants dans l’atmosphère, ou le Règlement sur les normes environnementales applicables aux véhicules lourds. Cette démarche s’inscrit dans la foulée du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

« L’exposition prolongée à la pollution atmosphérique est responsable d’un grand nombre de décès prématurés par année au pays. Les polluants chimiques ont des effets aigus, à court terme, et des effets chroniques après une exposition à long terme. La qualité de l'air tant intérieur qu'extérieur est donc très importante pour la santé, et c’est pourquoi on doit encourager les mesures qui visent à l'améliorer », a fait savoir le Dr Yves Lacasse, chef du service de pneumologie à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

-30 -

SOURCES :

Maxime Sauvageau
Directeur des communications et conseiller politique
Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Natacha Joncas-Boudreau
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Santé et
des Services sociaux
Tél. : 418 266-7171

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017