Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et Gaspésie
Les agents de protection de la faune mettent fin à d'importantes activités de braconnage

Charny, le 5 décembre 2012 – Les agents de protection de la faune du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) ont mis fin, ce matin, aux pratiques illégales d’un groupe de braconniers qui sévissait dans les MRC de Bellechasse, des Etchemins, de Montmagny et de l’Amiante. Certains individus opéraient aussi dans les réserves fauniques de Matane et de Dunière ainsi que sur les terres publiques adjacentes.

C’est grâce aux signalements de citoyens, et après une année et demie d’enquête, que les agents de protection de la faune ont pu réunir suffisamment de preuves pour mettre fin aux activités illégales des individus fautifs.

Les actes de braconnage concernent principalement :

  • Le surplus de prises, la possession illégale de cerfs de Virginie et d’orignaux;
  • Le tir à l’arme à feu à partir de véhicules;
  • La chasse en temps prohibé et de nuit et le gaspillage de chair comestible;
  • L’utilisation illégale de collets pour capturer des orignaux.

Opération « Fova »

L’opération « Fova » a mobilisé près de 75 agents de protection de la faune, qui étaient assistés de l’escouade canine et de l’équipe du Laboratoire d’expertises biolégales de la protection de la faune du MDDEFP.

Actuellement, 116 chefs d'accusation sont comptabilisés. S'ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d'amendes pouvant totaliser 188 000 $. Au total, 27 personnes sont visées et 11 perquisitions ont été effectuées, ce qui a mené à la saisie d'armes de chasse, de collets et de viande de gros gibier. Ces chiffres pourraient augmenter au cours des prochains jours en fonction des nouvelles preuves recueillies.

Importance de la collaboration de la population

La population peut contribuer au travail des agents en signalant tout acte de braconnage ou geste allant à l'encontre de la protection de la faune, de ses habitats ou du milieu naturel. Elle est donc invitée à communiquer avec SOS Braconnage au numéro sans frais 1 800 463-2191 ou avec le bureau de la protection de la faune le plus près (www.mrn.gouv.qc.ca/fr/faune-adresses-regions/). Ce service est confidentiel.

-30-

SOURCE :

Éric Santerre
Relationniste de presse
Direction des communications
Tél. : 418 572-2408

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017