Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Les municipalités du Centre-du-Québec invitées à participer au programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage

Drummondville, le 5 mars 2013 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie, M. Yves-François Blanchet, a annoncé la prolongation du Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC). Les demandeurs auront donc jusqu’au 31 décembre 2017 pour déposer une demande d’aide financière. Cette prolongation permettra de financer de nouveaux projets, notamment dans la région du Centre-du-Québec.

« La biométhanisation et le compostage diminuent notre dépendance aux combustibles fossiles en développant une source d’énergie renouvelable, et réduisent de façon importante nos émissions de gaz à effet de serre (GES) en les transformant en énergie propre. Le Québec s’est engagé à détourner les matières organiques des sites d’enfouissement d’ici 2020, et à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 25 % durant la période 1990-2020. Il faut donc mettre en œuvre les moyens nécessaires pour y arriver, et dans ce cas-ci prolonger et bonifier le principal programme qui nous le permettra. L’enfouissement sera inévitable pendant plusieurs années encore, mais le développement durable exige que les matières résiduelles soient valorisées. La biométhanisation et le compostage sont d’une importance capitale, justifiant un investissement important par l’intermédiaire du Fonds vert du MDDEFP », a déclaré le ministre Blanchet.

La prolongation du PTMOBC s’inscrit dans un cadre financier et normatif rigoureux qui introduit un plafonnement des dépenses admissibles. Cette deuxième phase sera financée par la totalité des sommes provenant de l’indexation et de la prolongation, jusqu’au 31 décembre 2020, des redevances supplémentaires par tonne pour l’élimination de matières résiduelles. De plus, au cours des prochains mois, le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs mettra en œuvre un nouveau programme d’aide financière pour les communautés à faible densité de population. Celles-ci pourront procéder à l’achat de composteurs domestiques et communautaires.

Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage

Le Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage offre un soutien financier au milieu municipal et au secteur privé pour l’installation d’infrastructures permettant de traiter la matière organique au moyen de ces deux procédés. Le Programme a comme objectif de diminuer les émissions de GES ainsi que la quantité de matières organiques destinées à l’élimination. Il s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques, qui vise la réduction des émissions de GES et l’adaptation aux changements climatiques, et dans celle de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

« Notre gouvernement insiste sur le rôle essentiel que les municipalités doivent jouer dans l’effort collectif de protection de l’environnement. Les projets qui verront le jour dans la région grâce à la prolongation du PTMOBC permettront d’améliorer à long terme la qualité de vie de la population du Centre-du-Québec. Grâce aux projets de biométhanisation, nous pourrons récupérer les déchets organiques et les transformer en une source d’énergie propre et renouvelable, le biogaz. Les gens de la région en sortiront gagnants, tant sur le plan économique que sur les plans social et environnemental. Pour des communautés de tailles variables comme Victoriaville, Nicolet et Bécancour, ou de l’importance démographique de Drummondville, la biométhanisation et le compostage sont des incontournables », a conclu le ministre.

- 30 -

SOURCE :

Catherine Salvail
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017